Nous avons vécu le trajet Pauillac – Bordeaux à vélo comme une sorte d’exutoire. Tout juste deux semaines après la mise en place du déconfinement limité à 100km, nous voilà partis sur les routes avec nos vélos pour respirer. Quitter une aire urbaine pour prendre l’air rural, une aubaine ! C’était donc à la fois du cyclotourisme, et à la fois une simple balade à vélo. Bienvenue dans le Médoc !

Pauillac Bordeaux – L’itinéraire

Distance parcourue : 64km
Durée estimée : 6 à 7h

Dénivelé positif : 218m
Difficulté : facile

Rejoindre Pauillac avec nos vélos

Pour rejoindre Pauillac avec vos vélos, rien de plus simple. Il existe en effet une ligne de TER qui remonte jusqu’à la pointe du Médoc et qui accepte gratuitement les vélos. Il vous suffit de prendre le nombre de billets correspondant au nombre de voyageurs (pensez à les prendre ensemble, une réduction est en place pour les groupes sur les TER aquitains) et d’embarquer. Malgré tout, arrivez en début de matinée, pour être sûrs d’avoir de la place et pour bien profiter de la journée.

Emporter les vélos dans le train demande un peu de souplesse !
Nos vélos sont en place, prêts pour une belle journée !

Une fois à Pauillac, l’itinéraire commence par une pause. Déjà ? Eh oui, au bout d’un petit km, vous voilà au bord de l’estuaire de la Gironde, face à l’île de Patiras. Vous pourrez admirer la vue, et peut-être même voir passer des bateaux en direction du Grand Port Maritime de Bordeaux ! Ce ne sont certes pas les plus beaux, mais ils sont remarquables par leur taille.

Estuaire de la Gironde marron
L’estuaire de la Gironde abrite quelques ruines et autres épaves dans son eau typiquement marron

Vous longerez ensuite les quais de Pauillac. Sachez-le, longs de 1300m, il s’agit de la plus longue façade fluviale de l’estuaire de la Gironde. Un port de plaisance y a été implanté en 1977, dénommé La Fayette. N’hésitez pas à vous y promener pour vous imprégner de l’ambiance et croiser le fier marquis de La Fayette, qui appareilla de Pauillac en 1777 pour aider les américains dans la guerre d’indépendance !

L'itinéraire Pauillac Bordeaux à vélo commence par le port
La Fayette vous accueillera chaleureusement sur le port de Pauillac
Certains choissisent peut-être de faire Pauillac Bordeaux à vélo ... électrique !
Un vélo électrique attend qu’un marin rentre de sa sortie en bateau

Quitter Pauillac à vélo

En sortant de Pauillac, bienvenue dans le Médoc connu dans le monde entier : celui du vin ! Vous serez entourés de vignes à perte de vue, et longerez régulièrement de somptueux châteaux des XVIII-XIXème siècles. Certains font partie des Grands Crus classés en 1855, résultat d’une demande de classement faite par Napoléon III à l’occasion de l’exposition universelle de Paris. Ce classement fait aujourd’hui toujours office de référence internationale, avec des bouteilles valorisées toujours plus haut.

C'est parti pour Pauillac Bordeaux à vélo !
Les premières vignes commencent à apparaitre au loin en sortant de Pauillac
Le château Pichon Longueville Baron est-il ouvert aux vélos ?
Vous verrez de nombreux châteaux sur votre route, dont château Pichon Longueville Baron
Des vignes surplombant l'estuaire de la Gironde
Parfois, la route prend très légèrement de la hauteur et permet d’admirer l’estuaire de la Gironde

La route des châteaux

Si vous suivez notre itinéraire, vous finirez par sortir de la D2, la route des châteaux, sur votre gauche. Il s’agit d’un chemin de terre au milieu de nulle part, difficile à indiquer sans carte. Mais vous pouvez y aller sans craintes, ce chemin a une issue ! Il vous mène tout droit (ou presque) au Fort Médoc, étape incontournable en faisant Pauillac – Bordeaux à vélo.

Le cyclotourisme comme on l'aime !
Le chemin menant à Fort Médoc est largement praticable

On doit le Fort Médoc à Vauban qui, en 1689, sous ordre de Louis XIV, a mis en place le verrou de l’estuaire. Il s’agit d’un ensemble de 3 forteresses devant protéger la région des flottes ennemies. Compte-tenu de la largeur de l’estuaire (3km), les moyens d’artillerie de l’époque ne pouvaient pas le protéger correctement depuis une seule rive. Vauban a donc amélioré la citadelle de Blaye, positionné le fort Paté sur l’île du même nom, et érigé Fort Médoc. Ce verrou a finalement eu un effet purement dissuasif, puisqu’on ne recense aucune tentative d’attaque.

Faites le tour de Fort-Médoc avec vos vélos
Fort-Médoc possède plusieurs bâtiments très bien conservés

Aujourd’hui, le site est entretenu et restauré par l’association des amis du Fort Médoc. Vous pouvez le visiter à vélo, ce qui est appréciable tant sa superficie est grande ! Il faudra juste vous affranchir des frais d’entrée.

Une inspiration pour faire du cyclotourisme orienté Vauban ?
Les autres réalisations de Vauban, une source d’inspiration pour les cyclotouristes ?

De Lamarque à Margaux à vélo

En sortant de la visite du Fort Médoc, vous traverserez Lamarque, où vous commencerez à voir des panneaux indiquant la piste cyclable du canal des deux mers. Il s’agit de la voie reliant Royan à Sète, qui traverse l’estuaire à Blaye pour arriver à l’embarcadère de Lamarque. Nous avons fait cette traversée en bac, dans le sens Lamarque-Blaye, à l’occasion de notre voyage à vélo vers Cognac. N’hésitez pas à aller le consulter !

Visitez le dôme de l'église Saint-Seurin à Lamarque
Le dôme de l’église Saint-Seurin domine les vignes environnantes

A Lamarque, il est possible de visiter le dôme de l’église Saint-Seurin. Celui-ci vous offrira une vue panoramique sur la région. Puis, en quittant la ville, vous vous approcherez du Château Malescasse par le chemin du Moulin Rose. Vous y trouverez justement un très beau moulin restauré en 2016-2017. Anciennement recouvert d’un crépi rose, c’est bien lui qui donné le nom à cette route.

Restauration réussie pour ce moulin, à proximité du châtezu Malescasse !
Un moulin borde le chemin du moulin rose

Au niveau de Tayac, nous avons préféré quitter à nouveau la D2 pour nous enfoncer dans des routes secondaires. N’hésitez pas à suivre la trace GPS, qui vous permettra de vous éloigner du trafic assez rapide de cet axe du Médoc.

Avant d’arriver à Margaux, vous passerez par Soussans. N’y manquez pas une curiosité locale : une réplique de la tour Eiffel de 9,5m de haut. Un artisan local s’est vu mettre au défi de réaliser cette œuvre pour montrer ses talents de soudeur. Effet garanti !

Margaux et ses châteaux

Nous avons continué en direction du Relais de Margaux pour voir pour y prendre un goûter. C’était sans compter sur l’heure qui tournait, qui nous a poussés à continuer notre route sans y faire de crochet. N’hésitez pas à y faire un tour, surtout si vous avez une petite envie de spa !

Il ne vous reste plus qu’à mettre quelques coups de pédales pour finalement arriver à Margaux, ville de châteaux par excellence. Les bâtisses élégantes se succèdent, donnant une véritable impression de grandeur à cette ville du Médoc. Le plus prestigieux d’entre eux, château Margaux, à l’écart des autres, ne se visite pas facilement, mais autorise les promeneurs à s’approcher de sa grille et à se gambader dans ses vignes. De quoi rêver un peu !

Château Margaux semble à la fois accueillant et impressionnant
L’emblématique Château Margaux

Nous en avons alors profité pour continuer vers l’estuaire et rejoindre le port d’Issan. Il était en travaux lors de notre passage, mais son allure bucolique nous a émerveillés. Un lieu très agréable pour une petite pause, à mi-chemin sur l’itinéraire Pauillac – Bordeaux à vélo.

En faisant Pauillac Bordeaux à vélo, ne manquez pas le port d'Issan
Le port d’Issan est assez petit, mais très agréable pour une courte pause

De Margaux à Bordeaux à vélo

La suite du trajet se fera toujours entourés de vignes, parsemées de remarquables châteaux. Vous passeerez par Issan, où vous longerez un beau mur végétal, puis Cantenac, Labarde et Macau. C’est à partir de Ludon-Médoc que les pistes cyclables et autres voies vertes vont à nouveau faire leur apparition.

Le château Palmer se voit nettement depuis la route
Le château Palmer fait partie des châteaux remarquables après Margaux

A la sortie de Ludon-Médoc, si vous vous aventurez sur une impasse à votre gauche, vous pourrez admirer le château d’Agassac. C’est le dernier vignoble avant d’entrer dans la Métropole de Bordeaux à Parempuyre.

Dernier château visible en faisant Pauillac Bordeaux à vélo
Le château d’Agassac est caché au bout d’une impasse

Il ne vous restera alors plus qu’à suivre les panneaux pour arriver au bout de Pauillac – Bordeaux à vélo. Deux itinéraires sont fléchés, en direction de Bordeaux et Pessac. Faites votre choix !

La fin du trajet Pauillac Bordeaux à vélo se fait sur pistes cyclables. Un peu de repos pour les cyclotouristes !
A l’approche de Bordeaux, les pistes cyclables nous offrent une certaine sécurité

Découvrez d’autres aventures de Laurette à Bicyclette !


0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *