Le bordelais, un des vignobles plus connus au monde. Mais le connait-on vraiment, dans toute sa diversité ? Heureusement, des portes ouvertes y sont organisées chaque année, et ce par appellation. Quoi de plus naturel que de vouloir y faire des découvertes, à vélo bien sûr ? Nous parlerons, au sein de cet article, de notre sortie pour les portes ouvertes en Médoc à vélo. Une appellation que nous connaissions finalement peu. Embarquez pour une belle sortie à vélo, à la journée, sur les routes du Médoc !

Portes ouvertes en Médoc à vélo – L’itinéraire

Distance parcourue : 43km
Durée estimée : 8h avec les visites

Dénivelé positif : 289m
Difficulté : facile

Attention, si dans le Médoc il existe de nombreux chemins entre les vignes (un régal pour le gravel), sachez qu’il y a très peu d’aménagements cyclables. Nous avons cherché autant que possible à nous promener sur des routes secondaires. Mais vous verrez parfois que nous avons rejoint la route principale, par gain de temps. Soyez donc prudents, particulièrement sur ces segments !

Nous avons choisi de faire les portes ouvertes en Médoc à vélo sur la journée, grâce au TER. Mais si vous cherchez un hébergement pour la nuit sur le secteur, n’hésitez pas à cliquer ici pour comparer les offres disponibles.

Rejoindre le Médoc avec des vélos

Plusieurs possibilités s’offrent à vous pour faire les portes ouvertes en Médoc à vélo. Tout d’abord, il vous faut évidemment un vélo. Si vous êtes à proximité, vous voudrez certainement emmener le vôtre. Reste à choisir entre la voiture et le train. Nous avons opté pour le train, dans la mesure où la voiture nous aurait obligé à faire une boucle. Ce qui n’aurait pas été optimal pour notre sélection de châteaux.

Attention, si comme nous vous sélectionnez le TER, consultez bien les horaires à l’avance. En effet, le dimanche matin, il y a très peu de trains. Et il vaut mieux partir tôt pour bien profiter de la journée. Autre point d’attention : s’il est possible d’embarquer gratuitement son vélo à bord, c’est sous réserve de places disponibles.

Vélo et TER

Nous avons été très surpris de constater que, même pour un tel événement, la Région et la SNCF n’aient pas augmenté temporairement la capacité des TER. En effet, seulement 6 places par TER alors que des milliers de visiteurs étaient attendus. Pour bien commencer, nous étions … 7. Déjà trop de vélos comparé au nombre de places. Le matin, environ 10-12 vélos étaient à bord. Heureusement, on a réussi à caser tout le monde malgré les réticences du contrôleur. Mais le soir … une trentaine de vélos à bord, un train bondé, un véritable enfer pour tout le monde ! D’autant plus qu’un certain nombre de cyclistes n’a tout simplement pas pu embarquer à bord du TER.

Charger les vélos dans le train
A l’aller, ça reste gérable

Gardez bien en tête qu’il n’est pas impossible qu’une partie de votre groupe doive rentrer à vélo. Ca peut questionner sur le fait de transporter son vélo en TER, ou en voiture. On espère donc vivement qu’il a été prévu, au sein du projet de RER Métropolitain, de vraies solutions pour transporter son vélo et permettre un déplacement multimodal, où l’usage de la voiture n’est plus forcément nécessaire.

Sélectionner les châteaux à visiter

Une fois le mode de transport choisi, nous avons sélectionné en amont quelques châteaux, que vous retrouverez sur la carte en début d’article : les châteaux Cos Laborie, Lafon Rochet, Prieuré Lichine et Siran. Nous avons rajouté à cette liste le château Moulin Rouge, sur notre route, où un food truck était présent et nous a régalés, à savoir La Piadin’a Léma. C’est en faisant du repérage sur le site des portes ouvertes en Médoc que vous pourrez organiser au mieux votre journée. N’oubliez pas de penser éloignement géographique, pour avoir le temps de passer à chacun des châteaux retenus !

Les portes ouvertes du Médoc à vélo et le château Lafon Rochet
Arrivée au château Lafon Rochet

A partir de cette sélection, nous avons préparé notre itinéraire. Nous avons repéré également quelques châteaux complémentaires sur la route « au cas où ». Mais finalement nous n’avons pas eu le temps de nous y arrêter, les premières visites ayant pris plus de temps que prévu.

Portes ouvertes du Médoc à vélo et chemins de terre
Vous prendrez bien un peu gravel ?

Concernant les châteaux visités, autant nous avons toujours apprécié les vins, autant nous avons eu un véritable coup de cœur pour le château Lafon Rochet. Au-delà de leurs vins que nous avons réellement appréciés, c’est leur démarche écologique qui nous a agréablement surpris. Leur château, quant à lui, nous a éblouis. Les chais ne sont pas en reste, avec un véritable travail architectural pour qu’un outil de travail soit finalement un atout majeur devant lequel il est difficile de rester insensible.

Organiser l’itinéraire des portes ouvertes en Médoc à vélo

L’avantage de faire les portes ouvertes en Médoc à vélo, c’est que vous n’aurez que vos sacoches pour ramener du vin. Impossible de vous charger de cartons et autres caisses, la sélection sera rude ! Ca vous permettra de déguster les vins, de noter ceux que vous aimeriez avoir dans votre cave. Puis vous pourrez soit revenir en voiture faire quelques emplettes, soit attendre patiemment les foires au vin en espérant y repérer l’élu de votre palais ! Et bien entendu, n’oubliez pas de cracher dans les récipients prévus à cet effet lors des dégustations. Il faut quand même être en état de faire du vélo !

Les portes ouvertes du Médoc à vélo et l'incontournable Château Margaux
Le majestueux château Margaux

Pour bien organiser cette journée aux portes ouvertes en Médoc à vélo, une fois les châteaux choisis, ainsi que le mode de transport, nous avons défini nos gares de départ et de retour. Nous avons choisi de débuter le trajet à Pauillac, à deux pas des premiers châteaux en Saint-Estèphe, et de repartir depuis Macau, juste après les châteaux en Margaux. Un trajet d’environ 40km, ce qui nous semblait parfaitement raisonnable pour une journée sans vouloir rentrer tard.

Une fois toutes ces opérations effectuées, il ne vous restera plus qu’à profiter ! Profiter de la beauté des paysages, des découvertes œnologiques, et d’une journée mémorable. C’est un réel plaisir de circuler au milieu de cet environnement. Si vous vous sentez d’attaque, vous pourrez même faire un détour par Fort Médoc pour admirer le verrou de l’estuaire, citadelle que l’on doit à Vauban.

Vous voulez aller plus loin ? N’hésitez pas à consulter les deux itinéraires ci-dessous, qui passent à peu de choses près sur les mêmes chemins et routes que celui-ci :


Découvrez d’autres aventures de Laurette à Bicyclette !


0 commentaire

Laisser un commentaire

Avatar placeholder

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.