Saint-Emilion est un lieu phare du tourisme en Gironde. Et c’est une destination accessible, puisqu’en fonction de l’itinéraire choisi, il faut compter environ 50km pour faire Bordeaux Saint-Emilion à vélo. Comme nous préférons limiter les grandes distances sur une même journée de cyclotourisme, nous dormons en général à proximité. L’occasion d’un week-end très agréable, entre randonnée à vélo, balades culturelles et dégustations de vin !

Il faudra d’ailleurs penser à adapter votre organisation côté dégustations si, vous aussi, vous choisissez le vélo pour aller à Saint-Emilion. Et oui, un inconvénient du cyclotourisme est qu’il est impossible (ou presque !) de revenir avec des caisses de vin. Voyez les choses du bon côté : vous n’allez pas vous ruiner sur un coup de tête après une bonne dégustation ! De toute façon, il est toujours possible de demander chez quel caviste trouver leurs bouteilles. Même si, malheureusement, certains domaines ne vendent au détail qu’au château.

Bordeaux Saint-Emilion à vélo – Les itinéraires

Il y a certainement une multitude de façons de faire Bordeaux Saint-Emilion à vélo. On peut tout à fait envisager de prendre tout simplement le TER avec son vélo jusqu’à la gare éponyme. C’est une option qui nous a trotté dans la tête, mais nous l’avons rapidement écartée. Il y avait certainement tellement de beaux paysages à découvrir !

Nous avons finalement testé deux itinéraires différents, que vous pouvez découvrir ici, avec tout le détail associé :


Durée estimée : environ 6h

Difficulté : facile – intermédiaire

Voie verte ou routes de campagne ?

Vous le verrez, ces deux itinéraires offrent un confort et des paysages totalement différents. Voie verte, bandes cyclables, routes de campagne … Tout se mélange et finit par s’associer dans le plaisir. Aussi, difficile de dire si l’un est mieux que l’autre. Testez les deux itinéraires, l’un à l’aller et l’autre au retour, et dites-nous ce que vous en avez pensé ! C’est d’ailleurs l’approche que nous avons fini par avoir pour organiser notre deuxième Bordeaux Saint-Emilion à vélo. Car même si on connaissait déjà la piste cyclable Roger Lapébie, on aime toujours autant l’emprunter. Si c’est une voie verte que vous avez déjà parcourue, vous partagerez certainement notre point de vue !

Attention, gardez bien en tête que Saint-Émilion est légèrement en altitude. Si vous y êtes déjà allés, vous devez certainement vous souvenir de la vue depuis le pied du clocher de son église monolithe. Ou encore de ses rues légèrement pentues. Si vous avez peur de la côte, préférez passer par Libourne : la montée est beaucoup plus progressive. En tout cas quand le vent ne s’évertue pas à réduire à néant tous vos efforts pour avancer ! Eh oui, parfois, la météo est plus capricieuse que prévu. Lorsque nous avons fait le segment de Libourne à Saint-Emilion, nous avons bien cru ne jamais arriver ! Il a fallu se soutenir mutuellement, jouer sur le moral, pour tenir.

Dans tous les cas, soyez sûrs que vous serez ravis une fois arrivés en haut. D’autant plus qu’une côte, dans une randonnée à vélo, est souvent synonyme de descente à venir !

Dormir à Saint-Emilion

Côté hébergement, nous avons opté pour une nuit très agréable au Château du Palanquey, un boutique hôtel où les propriétaires ont réussi à créer un équilibre parfait entre convivialité et intimité. C’est un lieu isolé, dans une vieille bâtisse complètement rénovée, avec piscine et spa. Quoi de mieux pour se reposer entre deux journées de cyclotourisme !

En revanche, cet hébergement demandera à rajouter quelques km à vélo pour le rejoindre. Ce n’est pas bien compliqué, puisque principalement plat, mais il vaut mieux le savoir !


Découvrez d’autres aventures de Laurette à Bicyclette !


0 commentaire

Laisser un commentaire

Avatar placeholder

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *