Nous avions 4 jours devant nous. Une forte envie de voyage à vélo. Sans savoir où aller. Avec soupçon d’international. Une hésitation pour partir longer les côtes belge et hollandaise. Et c’est finalement l’Espagne qui aura retenu notre attention. Nous avons jeté notre dévolu sur un voyage de Hendaye à Bilbao à vélo. C’est l’accessibilité du départ et de l’arrivée, avec la possibilité de mettre les vélos dans un train, qui nous a décidés. Et peut-être un peu la proximité. Embarquez pour du cyclotourisme dans le pays basque espagnol, entre paysages magnifiques, voies vertes, pistes cyclables, rivières encaissées et … quelques 4 voies !

Et si le cœur (et les mollets) vous en disent, vous pouvez également consulter notre itinéraire d’Arcachon à Hendaye à vélo, via la Vélodyssée. Seulement si vous avez 4 jours de plus à consacrer au voyage !

Hendaye Bilbao à vélo – L’itinéraire

Distance parcourue : 166km
Durée estimée : 3 jours

Dénivelé positif : 2454 m
Difficulté : intermédiaire

Comme vous pouvez le constater, la difficulté de cet itinéraire à vélo n’est pas dans son kilométrage. Ce qui a rendu le trajet de Hendaye à Bilbao à vélo légèrement corsé, c’est réellement le dénivelé. Quelques belles côtes vous attendent, particulièrement le premier jour. Ainsi que sur le dernier jour, où vous gravirez un petit col.

Balcon de Bizkaia
Vue depuis le col nommé Balcon de Bizkaia

Un autre aspect a donné un peu de « fun » à ce trajet : le fait de se retrouver non pas une fois, mais bien deux fois, à rouler sur la bande d’arrêt d’urgence d’une 4 voies. Tout s’est bien passé pour nous, mais on ne le recommande clairement pas. Bien que certains panneaux de piste cyclable semblent vouloir absolument y faire passer les cyclotouristes de passage ! Plus de détail en première et dernière journée, liens en fin d’article. Vous y découvrirez notamment nos solutions de contournement.

Aménagements cyclables et cyclotourisme

Côté aménagements, on retrouve quand même beaucoup de pistes cyclables et autres voies vertes le premier jour. C’est moins vrai sur la deuxième journée, passé Zumaia, tant que vous serez sur la côte. Mais à partir de Lekeitio, c’est la vallée parfois encaissée d’une rivière que vous remonterez, pour vous emmener doucement vers le troisième jour. Vous ferez cette remontée en roulant à vélo sur un chemin de terre très agréable, agrémenté de quelques passerelles en bois. Parfois, vous prendrez de la hauteur, et parfois vous traverserez la rivière sur de jolis petits ponts. Puis vous finirez par retrouver des pistes cyclables une fois dans l’aire urbaine de Bilbao.

Cyclotourisme en gravel
Balade champêtre

Finalement, ça sera 3 jours de vélo très dépaysants, entre océan, eucalyptus et collines verdoyantes. Au-delà de l’incontournable San Sebastian, vous traverserez de nombreuses villes construites autour de ports de pêche en longeant la côte. Et c’est à Zumaia que vous pourrez observer des formations rocheuses caractéristiques, appelées flysch.

Voyage à vélo et falaises
Falaises striées, qui à Zumaia donnent de magnifiques formations rocheuses appelées flysch

Côté collines verdoyantes, vous serez plongés dans leur univers dès lors que vous vous écarterez de la côte. Bien que même en longeant la côte, vous vous rendrez compte qu’elle est également constituée majoritairement de collines, avec de jolies montées/descentes ! Et le 4ième jour, prenez le temps de visiter Bilbao à vélo, avant de reprendre le train pour rentrer.

Hendaye Bilbao à vélo et son arrière pays
Vue sur l’arrière pays

L’accessibilité du trajet avec des vélos

Ce qui est intéressant avec ce trajet Hendaye Bilbao à vélo, d’un point de vue logistique, c’est la faculté de venir avec son propre vélo.

D’un côté, Hendaye. Il y existe une gare, avec des trains directs pour Paris, Bordeaux, Toulouse ou Dax. Si vous choisissez un TGV ou un Intercité, notez que vous devrez vous acquitter de frais de réservation pour votre vélo, avec l’assurance de pouvoir l’embarquer. S’il s’agit d’un TER, l’embarquement à bord d’un vélo est gratuit, sous réserve de places disponibles. Dans les faits, nous n’avons jamais été refusés à bord, mais nous avons vu d’autres l’être, et de nombreux témoignages existent dans ce sens. Il faut donc garder en tête qu’il peut y avoir une légère déconvenue, à savoir devoir prendre le TER suivant.

Il est également possible, évidemment, de venir à Hendaye en voiture avec les vélos. En vous écartant un peu, vous devriez pouvoir trouver un emplacement pour garer votre voiture. Évidemment, notez qu’elle sera en pleine rue, et donc non surveillée.

Dans le pays basque espagnol, c’est l’Euskotren qui devrait vous rendre heureux, avec la possibilité d’embarquer son vélo à bord gratuitement. Le réseau est très développé et les passages sont fréquents. Consultez leur site pour effectuer une réservation, et profitez des paysages magnifiques sans effort cette fois-ci, pour repartir de Bilbao et rentrer à Hendaye. Il faut juste savoir qu’il y a un changement à prévoir à San Sebastian. Vous y récupérerez le Topo, le fameux métro qui relie la ville à Hendaye.

Où dormir dans le pays basque espagnol

Une fois n’est pas coutume, nous allons vous parler ici d’hôtels et chambres d’hôtes. En effet, nous privilégions souvent ce mode d’hébergement lors des voyages courts, pour profiter d’un repos bien mérité dans un lit en dur.

A Hendaye, notre ville de départ, nous n’avons pas pris d’hébergement. Si vous souhaitez arriver la veille et y dormir, vous pouvez cliquer ici pour consulter les offres disponibles.

Nous n’avons pas dormi à San Sebastian, mais si vous souhaitez y faire une pause pour découvrir la vie nocturne de cette ville aux multiples facettes, vous pouvez cliquer ici pour découvrir les logements disponibles.

A Zumaia, première ville-étape de notre trajet, nous avons dormi dans un appartement très confortable en plein centre. A noter que si vous souhaitez rentrer vos vélos à l’intérieur, il vous faudra monter un escalier étroit avec un virage. Mais ça se fait ! Pour consulter l’annonce, vous pouvez cliquer ici. Et pour découvrir les autres logements disponibles à Zumaia, vous pouvez cliquer ici.

Lekeitio est une ville où vous pourriez vouloir dormir. Nous avons pour notre part commencé à remonter la rivière pour dormir dans une maison en pleine campagne. L’accueil y est très agréable, et les chambres sont au calme. Vous pouvez cliquer ici pour découvrir l’annonce. Attention, pensez à faire les courses avant, il n’y a rien aux alentours pour diner ! Et si vous souhaitez dormir à Lekeitio, vous pouvez cliquer ici pour découvrir les logements disponibles.

Enfin, à Bilbao, nous avons choisi l’hôtel Photo Zabalburu, en plein coeur de ville. Le bonus : il est équipé pour recevoir les cyclotouristes, avec un véritable local vélo sécurisé, et même des outils si besoin ! Vous pouvez cliquant ici pour consulter l’annonce. Si vous voulez trouver un autrement hébergement, vous pouvez aussi cliquer ici pour consulter les offres disponibles.

Hendaye Bilbao à vélo – Le détail de chaque journée

Maintenant que vous avez eu un aperçu général de l’itinéraire, prenez le temps de découvrir les trois journées qui nous ont menés de Hendaye à Bilbao à vélo :

Et pourquoi pas réfléchir à venir de plus loin ? Si vous avez 4 jours de plus, consultez également notre itinéraire sur la Vélodyssée, qui mène droit sur Hendaye depuis Arcachon par exemple :


0 commentaire

Laisser un commentaire

Avatar placeholder

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.