Première journée de notre voyage au Danemark : Copenhague Helsingør à vélo. C’est une très belle balade à vélo qui nous a emmenés progressivement vers le point où le Danemark et la Suède semblent se rapprocher. Eh oui, Helsingør n’est à qu’à quelques 4 petits kilomètres de Helsingborg ! C’est l’occasion d’une journée de cyclotourisme le long de la côte Danoise du Seeland, où on peut admirer la région de l’Øresund, nom du détroit entre les deux pays. Et vous arpenterez sans vous en rendre compte une partie de l’Eurovelo 3, la véloroute du soleil, reliant la Sicile au Cap Nord en Norvège !

Copenhague Helsingør à vélo – L’itinéraire

Distance parcourue : 48km
Durée estimée : 5 à 6h

Dénivelé positif : 146m
Difficulté : facile

Un itinéraire à vélo au Danemark a de fortes chances de passer par de belles pistes cyclables isolées de la route. C’est en tout cas la façon dont les choses se sont déroulées pour nous sur cette première journée.

Du cyclotourisme au Danemark, un bel aménagement dédié aux vélos !
La piste cyclable, complètement isolée, semble demander à ce qu’on s’arrête sur ce banc pour admirer la vue

Louer des vélos à Copenhague

Première opération du jour : récupérer nos vélos ! Nous avons choisi de les louer chez Be Copenhagen. Il s’agit d’un loueur de vélos situé dans un demi-sous-sol mettant à disposition tout type de vélo. Vous pourrez même y louer un vélo cargo pour embarquer les enfants ! Nous avons préféré faire notre réservation à l’avance pour être sûrs d’avoir des vélos. Pour 2 vélos sur 4 jours, nous en avons eu pour 900DKK, soit environ 120€.

Surprise : nous avons eu des porte bagages à l’avant du vélo ! D’abord interloqués, nous avons finalement bien apprécié cet équipement, pour y déposer et attacher nos sacs à dos. Puisqu’il s’agissait d’une de nos premières expériences en cyclotourisme, nous n’étions pas très bien équipés, et nous avions juste nos sacs à dos de voyage. Aujourd’hui, nous voyageons soit avec nos vélos lorsque c’est possible, soit avec nos sacoches, qui sont nettement plus simples à adapter sur des vélos de location.

Vélo utiliser pour faire Copenhague Helsingør
Le porte-bagages avant permet de varier les plaisirs pour accrocher le sac

Comme avons-nous accroché nos sacs à dos ? En mettant la protection pluie au cas où, et en utilisant des tendeurs. En serrant bien, un gros sac peut tout à fait tenir sur un porte bagages, même à l’arrière. Attention toutefois à la position de danseuse, qui peut le déséquilibrer !

Quitter Copenhague à vélo

Pour quitter Copenhague, nous avons choisi de passer par un des endroits les plus prisés de la capitale : la petite sirène. Elle rend hommage au conte éponyme de Hans Christian Andersen paru en 1837. Elle a été érigée 1913, et attire encore aujourd’hui des foules de touristes, avec des bus qui s’arrêtent spécifiquement pour l’admirer. Heureusement, les cars de touristes n’arrivent pas avant 9h, alors rien de tel qu’une balade matinale en bord de mer pour admirer cette belle sirène en toute intimité.

A noter que nous ne vous présenterons pas de photo ici, puisqu’elle est protégée par le droit danois. Le droit à l’image au Danemark prévoit une protection des œuvres jusqu’à 70 ans après la mort de leur créateur. Il faudra donc attendre 2029 pour pouvoir vous dévoiler son portrait. Allez plutôt y faire un tour pour la voir de vos propres yeux !

Puis l’itinéraire traverse le quartier de Østerbro, avant de partir droit vers le nord en longeant le littoral. Il s’agit là d’une section très agréable où, à l’image de Copenhague, une piste cyclable isolée de la route (et du trottoir) permet réellement de profiter du panorama. C’est d’ailleurs magnifique d’être sur la côte du détroit de l’Øresund, sur une bicyclette ! On se félicite déjà d’avoir choisi de faire Copenhague – Helsingør à vélo.

Le Seeland côté Øresund

C’est une belle balade à vélo à proximité de la côte Est du Seeland qui commence. Vous serez d’abord bien en place le long du littoral, jusqu’à Bellevue Strand, à Klampenborg. Attention, cette plage, aménagée depuis les années 1930, peut regorger de monde l’été. Vous y retrouverez quelques éléments que l’on doit au designer Arne Jacobsen, figure du courant fonctionnaliste danois. Et vous roulerez, sans que la signalisation ne vous l’indique, sur l’Eurovelo 3, la véloroute du soleil.

C'est un paysage qu'on voit beaucoup en faisant Copenhague Helsingør à vélo
Vous verrez des pontons sur une bonne partie du littoral

Profitez des lieux, puis remontez sur votre vélo et continuez dans la même direction. Quelques centaines de mètres plus loin, la piste vous amènera d’elle-même à tourner à gauche avant de vous enfoncer dans les bois. Vous vous retrouverez directement le long d’une voie ferrée, agréable promenade à vélo isolée de la route. C’est d’ailleurs cette voie ferrée qui vous accompagnera sur une bonne partie de l’itinéraire Copenhague Helsingør à vélo.

En faisant Copenhague Helsingør à vélo, on longe le détroit de Øresund
La piste cyclable offre de beaux points de vue

Nous avons fini par en sortir pour traverser le Jægersborg Dyrehave (parc des cervidés), ancienne réserve de chasse royale reconvertie en parc dédié à la promenade. Le pavillon de chasse de l’Hermitage domine nettement le paysage. Avec un peu de chance, vous apercevrez peut-être quelques cerfs ou daims !

Pause repas

Nous avons continué la traversée jusqu’à la gare de Skodsborg, que nous avons contournée pour retourner sur le littoral. Nous avons fait un arrêt au café de la plage, le Skodsborg Strandkiosk, où nous avons dégusté un peu de gastronomie locale (un bon hot-dog qui réchauffe et nourrit bien), avec une très belle vue sur la plage. D’ailleurs, cette plage est équipée, comme une bonne partie de la côte, d’un ponton dédié non pas aux bateaux, mais bien aux nageurs ! Ce qui leur facilite grandement l’accès à l’eau. Ils viennent souvent en peignoir, qu’ils déposent sur les bancs, avant de se mettre à l’eau. C’est, semble-t-il, une pratique quotidienne très courante au Danemark !

Les casques prennent l'air lors de la pause repas
En mangeant, on peut voir les passants se promener sur le ponton, un nageur à la mer, et la Suède

Direction Helsingør à vélo

Après cette belle pause, nous avons rejoint à nouveau la voie ferrée un peu plus loin, pour traverser de magnifiques paysages de façon parfaitement isolée. Vous alternerez entre champs et forêts. Faire Copenhague Helsingør à vélo est vraiment agréable !

De Copenhague à Helsingør à vélo, un bon bout de cyclotourisme !
La piste cyclable est coincée entre forêts, champs et voie ferrée

C’est arrivés à la gare de Nivå que la piste arrête de longer la voie ferrée. Retournez donc vers la côte, et continuez à la longer vers le nord. Vous finirez par arriver au musée d’art moderne Louisiana, à Humlebæk. C’est une très belle visite à faire, même pour des néophytes comme nous ! Sachez-le, vous pourrez y attacher vos vélos, et il y a une consigne qui permet de déposer ses affaires. C’est peut-être en rapport avec le fait que la véloroute du soleil passe par ici !

Le bâtiment en lui-même est déjà très surprenant. Si vous rentrez dans une belle demeure du XIXième siècle, dont le musée tire son nom, ce sont finalement de longues galeries modulaires qui ont été construites sur le terrain, formant maintenant une sorte de demi-cercle ouvert sur le détroit d’Øresund. Entrez donc découvrir de très belles expositions d’art moderne et contemporain !

Temps dégradé en faisant Copenhague Helsingør à vélo
Les nuages nous guettent à l’approche d’Helsingør

En ressortant, il ne vous restera plus que quelques km pour rejoindre Helsingør, point d’atterrissage de cette première journée riche en découvertes. Ensuite, vous quitterez l’Euvelo 3 !

Le cyclotouriste remarquera un moulin sur le bord de la voie cyclable
Un moulin un peu caché sur la fin du trajet

Une soirée à Helsingør

Nous avions réservé au Comwell Borupgaard, un hôtel où on nous a très bien accueillis malgré nos vélos et notre tenue quelque peu “déconnectée” des lieux. Nous nous sommes récompensés de cette belle journée de cyclotourisme, tout en fêtant mon anniversaire, avec une chambre spacieuse dans laquelle nous avons tout le loisir de nous reposer, pour être en pleine forme pour le lendemain !

Mais avant de dormir, rien de tel que de profiter de la vie Danoise. Aidés de nos téléphones, nous pu trouver un restaurent qui servait un peu tard (car les danois mangent tôt), le Vores Skotterup. Surpris par la météo et la nuit, nous étions heureux d’avoir si peu de chemin à parcourir tant nous sommes arrivés mouillés ! Equipe très accueillante et repas plus élaboré qu’un hot-dog, avec un peu de vin pour bien finir cette première journée, ce restaurant de proximité et excentré était une très belle surprise riche en découvertes !

Après une bonne nuit de sommeil, continuez l’aventure avec nous au Danemark !


Découvrez d’autres aventures de Laurette à Bicyclette !


0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *