Pour bien achever un voyage vers l’Ile d’Oléron, il faut en repartir. C’est ce que nous avons fait avec un trajet Ile d’Oléron Rochefort à vélo. Pourquoi Rochefort ? Pour récupérer un train permettant de rentrer à Bordeaux avec nos vélos non démontés. Avant ça, cette journée de cyclotourisme nous aura fait traverser à nouveau le pont de l’Ile d’Oléron, puis retrouver la Vélodyssée. Vous verrez que nous lui avons fait une petite infidélité !

Ile d’Oléron Rochefort à vélo – L’itinéraire

Distance parcourue : 59km
Durée estimée : 6 à 7h

Dénivelé positif : 294m
Difficulté : facile

Si comme nous vous avez une certaine appétence pour les chambres d’hôtes et autres logements en location, voici quelques détails sur les hébergements. La veille, nous sommes allés jusqu’au nord de l’île d’Oléron, au phare de Chassiron. Nous avions établi notre camp de base à Dolus d’Oléron, dans un Airbnb. Vous pouvez réserver directement sur le lien, si vous avez la chance qu’il soit disponible. Autrement, vous pouvez comparer les différentes offres disponibles sur l’île d’Oléron en cliquant ici.

Le soir, nous avons pris le train pour rentrer à Bordeaux. Mais si l’envie vous en dit de continuer le trajet, n’hésitez pas à consulter les différentes offres disponibles à Rochefort en cliquant ici.

Quitter l’Ile d’Oléron à vélo

Nous avons dû nous résigner à quitter notre Airbnb où nous nous sentions comme chez nous. On vous le recommande chaudement, c’était un vrai coup de cœur.

Avant de quitter l’Ile d’Oléron vers Rochefort à vélo, nous avons fait un petit tour au Grand-Village-Plage. Ca nous a permis de découvrir un nouveau segment de la piste cyclable bleue, tout en changeant d’itinéraire comparé à notre arrivée. Nous nous sommes arrêtés au Port des Salines, où nous avons trouvé du pineau de l’Ile d’Oléron. Il n’en fallait pas plus pour nous alourdir de quelques kilos !

Au départ de l'Ile d'Oléron vers Rochefort à vélo, on a quelques distances sous les yeux !
Comme une envie de voyage devant ce commerce de Grand Village Plage

Ces kilos supplémentaires se sont fait sentir sur la suite. En effet, après avoir traversé quelques marais, vous serez en approche du pont de l’Ile d’Oléron, étape incontournable (ou presque) pour quitter l’Ile d’Oléron vers Rochefort à vélo ! Presque ? Parce-qu’il y a un service de navettes maritimes qui permet de faire la traversée : le bateau passeur. Ca peut servir, notamment en cas de vent important. En effet, lors de notre passage, un vent de sud, avec des rafales annoncées à 55km/h, nous ont fortement ralentis. Sans parler de la crainte de se voir poussés sur la chaussée, où les véhicules (du scooter au camion) circulaient à vive allure à quelques dizaines de cm de nous. C’était une traversée assez apocalyptique, qui aurait certainement été plus agréable en bateau !

Pour quitter l'Ile d'Oléron à vélo, nous avons pris le pont !
Tenir l’équilibre malgré le vent

Rejoindre la Vélodyssée

Nous avons été ravis d’arriver au bout des 3km de ce pont, et de nous retrouver sur la terre ferme ! Premier réflexe une fois de l’autre côté : quitter cette route infernale où un trafic incessant vient perturber notre journée de cyclotourisme qui a si bien commencé. Prenez donc à gauche au niveau du lycée de la Mer et du Littoral. Vous traverserez alors Bourcefranc-le-Chapus, ville où la circulation est beaucoup plus apaisée que sur le pont ! Vous retrouverez ensuite la Vélodyssée au niveau de Marennes.

Le cyclotourisme reprend avec la traversée de Bourcefranc-le-Chapus
La mairie de Bourcefranc-le-Chapus

Mais nous l’avons rapidement quittée, sur les conseils de la personne qui a récupéré les clés à notre Airbnb. En effet, elle nous a vivement conseillé de passer par la ville fortifiée de Brouage. Après étude des cartes, nous en avons conclu que le détour n’était pas si impactant.

En allant de l'ile d'Oléron à Rochefort à vélo, on passe devant la Gataudière
Vous passerez également devant La Gataudière, belle demeure aux multiples activités

De Hiers à Brouage

Vous passerez d’abord en contre-bas de Hiers, ville qui était, au XIème siècle, construite sur une île au milieu du golfe de Saintonge. Avec le temps, ce golfe finira par se combler, pour donner le trait de côte que l’on connait aujourd’hui et des marais, qui vous entoureront jusqu’à votre arrivée à Brouage. Il faut savoir que la côte a fortement évolué entre la Gironde et Rochefort. Si vous voulez vous en rendre compte, vous pouvez par exemple consulter cette carte, qui nous a impressionnés !

Surtout, passez par Hiers en faisant Ile d'Oléron Rochefort à vélo !
A l’approche de Hiers, vous roulerez au milieu des marais

Brouage, étape à ne pas rater sur le trajet Ile d’Oléron Rochefort à vélo

Il ne vous restera plus que 5km pour arriver à Brouage. Cette ville aujourd’hui fortifiée a été construite à l’origine au XIVème siècle en tant qu’avant-port de Hiers. D’abord simple port de commerce florissant, elle devient rapidement l’une des principales places de commerce du sel en Europe. C’est ce statut qui finit par la rendre importante, au point de devenir une ville royale au XVIème siècle. Ses fortifications ont évolué au cours du temps pour s’adapter à sa place majeure dans l’économie du royaume. Son port, évoluant vers un usage guerrier, a servi de base logistique sous Louis XIII pour reprendre La Rochelle.

Cyclotourisme à l'approche de Brouage
La cité de Brouage est entourée de remparts

L’histoire de cette ville ne s’arrête pas là : Samuel de Champlain serait né à Brouage. Après avoir fait un certain nombre d’expéditions vers le Nouveau Monde, il fondera notamment la ville de Québec en 1608, et participera aux préparatifs de la fondation de la ville de Montréal. C’est la baisse du niveau de la mer qui aura raison de Brouage, et amorcera son déclin avec l’éloignement du trait de côte vers l’ouest. C’est aujourd’hui une ville très bien restaurée. Ses fortifications sont toujours en place, et elle accueille un nombre important de touristes. Ca aurait été dommage de rater une ville si chargée en Histoire !

Les vélos font une pause à Brouage sur notre trajet Ile d'Oléron Rochefort à vélo
Bien arrivés au cœur de Brouage

Rejoindre (à nouveau) la Vélodyssée

Avant de partir de Brouage, nous avons mangé au P’tit Biniou un bon repas qui requinque. En terrasse, nous avions une belle vue sur l’église Saint-Pierre-et-Saint-Paul, qui contient d’ailleurs un vitrail commémorant les liens entre le Québec et Brouage.

Le cyclotouriste appréciera toujours une église, ici à Brouage
L’église Saint-Pierre-et-Saint-Paul trône au centre de Brouage

Nous sommes repartis rassasiés, et heureux du conseil de la personne nous ayant fait l’état des lieux de sortie. Nous avions encore de la route à parcourir pour cette agréable journée entre l’Ile d’Oléron et Rochefort à vélo. Et nous avons d’ailleurs légèrement rallongé à travers les marais. En effet, nous avons été bloqués le long d’un canal qui devait nous mener tout droit vers la Vélodyssée.

Encore des marais pour aller de l'Ile d'Oléron à Rochefort à vélo !
En quittant Brouage, nous avons longuement roulé au milieu des marais

Qu’à cela ne tienne, nous n’étions plus à un détour près, surtout pour un ou deux km ! Ca nous a permis de profiter un peu plus de l’environnement calme et apaisant des marais, au milieu d’une faune très présente.

Nous avons rencontré des cygnes en faisant Ile d'Oléron Rochefort à vélo
Les routes sont tellement peu passantes qu’une famille de cygne se promène en tout tranquillité le long de la chaussée

C’est à Saint-Agnant que nous avons finir par récupérer la Vélodyssée. Vous vous retrouverez sur une ancienne voie ferrée très agréable, entre les arbres, isolée de la circulation routière.

De retour sur la Vélodyssée pour faire Ile d'Oléron Rochefort à vélo !
Comme toute ancienne voie ferrée, vous trouverez le long de cette section de la Vélodyssée quelques gares et haltes !

Traverser la Charente pour rejoindre Rochefort à vélo

Cette voie verte vous emmènera jusqu’à la Charente, en passant par quelques aménagements plutôt bien réalisés.

Tunnel rencontré sur la Vélodyssée en faisant Ile d'Oléron Rochefort à vélo
La Vélodyssée traverse les routes par en-dessous, avec des tunnels

Juste avant la traversée, la Vélodyssée rejoindra la Flow Vélo, piste cyclable allant de Fouras à Thiviers en suivant de plus ou moins près la Charente.

Deux itinéraires de cyclotourisme connus : la Vélodyssée et la Flow Vélo
La Vélodyssée et la Flow Vélo ne feront qu’un jusqu’à Rochefort

Pour enjamber le fleuve, vous traverserez un pont métallique type Eiffel, avant de devoir quitter cette ancienne voie ferrée et de vous retrouver dans des quartiers pavillonnaires.

Pour faire Ile d'Oléron Rochefort à vélo, il vous faudra traverser la Charente !
La traversée de la Charente

Sur ce secteur, un abat d’eau s’est mis à tomber, et heureusement, nous avons très rapidement trouvé un abri bus en béton pour nous abriter. Merci les aménagements pour les transports en commun !

La Vélodyssée vous ramènera sur les traces de l’ancienne voie ferrée pendant un bon km, avant de la quitter définitivement pour entrer dans Tonnay-Charente. Cette ville possède un monument à ne pas rater (comment le rater d’ailleurs !) : un pont suspendu.

Monument incontournable en faisant Ile d'Oléron Rochefort à vélo : le pont suspendu de Tonnay-Charente
Faites donc l’ascension jusqu’au tablier du pont suspendu !

Il s’agit d’un des plus vieux ponts suspendus d’Europe, puisque sa construction remonte à 1842. N’hésitez pas à y monter, même si c’est légèrement sportif, la vue du haut de ses 23m étant dominante sur les alentours. D’autant plus qu’il est formé à la circulation automobile. Vous y serez donc tranquilles !

Seule une voie verte permet dorénavant d'emprunter le pont suspendu de Tonnay-Charente
Le pont enjambe la Charente à une altitude permettant de ne pas perturber le trafic maritime de l’époque

Prendre le train avec les vélos

Passé ce monument local, nous avons continué sur la Vélodyssée, qui nous a doucement amenés jusqu’à Rochefort. Une petite balade autour de la capitainerie, et il était temps pour nous d’aller à la gare pour monter dans notre Intercité, avec nos vélos, pour rentrer à Bordeaux.

Après être partis de l'Ile d'Oléron, nous voici enfin à Rochefort !
Une promenade est aménagée en bord de Charente à Rochefort, plutôt pour les piétons. Attention aux marches !

Si vous comptez vous aussi voyager avec vos vélos, pensez à réserver une place payante pour un vélo non démonté sur le site de la SNCF (cette fonctionnalité n’est pas disponible sur l’application). Ce trajet de l’Ile d’Oléron à Rochefort à vélo nous aura laissé de beaux souvenirs !

Fin du trajet Ile d'Oléron Rochefort à vélo !
La gare de Rochefort dont le bâtiment voyageurs date de 1913

S’agissant de la dernière étape de notre sortie à vélo vers l’Ile d’Oléron, (re)découvrez la journée de la veille :


Découvrez d’autres aventures de Laurette à Bicyclette !


0 commentaire

Laisser un commentaire

Avatar placeholder

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *