Après avoir fait roulé de Bordeaux à l’Ile d’Oléron à vélo, nous en étions repartis en train depuis Rochefort. C’est tout naturellement qu’on a voulu parcourir la suite de la Vélodyssée, en allant de Rochefort à l’Ile de Ré à vélo ! Un joli bout de cyclotourisme sur l’Eurovelo 1, qui passe par La Rochelle. Un itinéraire varié côté paysages, et toujours magnifique. La côte est un vrai régal. Et quel plaisir de finir la traversée du pont de l’Ile de Ré pour enfin arriver sur ce territoire insulaire ! L’objectif du jour était d’arriver à La Flotte pour s’imprégner de l’ambiance d’un des plus anciens villages de l’île.

Rochefort Ile de Ré à vélo – L’itinéraire

Distance parcourue : 73 km
Durée estimée : 7 à 8h

Dénivelé positif : 280m
Difficulté : facile

Nous avons pris l’Intercité depuis Bordeaux pour arriver à Rochefort. Attention, si vous choisissez cette solution, il faudra penser à réserver une place pour votre vélo, sous réserve de disponibilité. Autrement, vous pouvez aussi prendre un TER qui sera certainement plus simple.

Côté hébergements, nous avons dormi à La Flotte à l’hôtel l’Hippocampe. On a apprécié notre nuit, et il y avait de quoi bricoler les vélos si besoin. Autrement, vous pouvez comparer les logements à Rochefort en cliquant ici, et à La Flotte en cliquant ici. Et vous pouvez aussi regarder ce qui existe à La Rochelle en cliquant ici, si toutefois vous vouliez profiter de cette magnifique ville !

Top départ depuis la gare de Rochefort

En sortant de la gare, nous avons commencé par nous arrêter à la boulangerie Griottine, prendre des sandwiches pour le midi et quelques provisions pour la journée. La météo s’annonçait tellement belle que nous n’avons pas résisté à l’idée d’un pique-nique en bord d’océan. Pour aller de Rochefort à l’Ile de Ré à vélo, nous vous conseillons de rejoindre dès que possible les bords de Charente. Ceci rajoute un peu de distance, car il s’agit ici d’une boucle du fleuve, mais la balade vaut le détour !

L'itinéraire commence à Rochefort en longeant la Charente à vélo
Vous commencerez par longer la Charente

Vous passerez par la majestueuse corderie royale, bâtiment de pierre tout en longueur, avant de rejoindre l’arsenal des mers et son accrobranche sur un bateau, l’accro-mât. C’est assez insolite ! Et si vous avez un peu de chance, vous verrez peut-être la fameuse frégate l’Hermione.

Des bateaux à Rochefort avant d'en trouver sur l'île de Ré
Le début de la balade est plutôt agréable !

Vous continuerez ensuite de longer la Charente, et vous tomberez très rapidement sur l’indémodable pont transbordeur. Il faut savoir qu’il a été inauguré en 1900, en tant que solution de remplacement du bac permettant de faire passer les bateaux. S’il a été abandonné en 1967 au profit d’un pont levant, lui-même remplacé par l’actuel viaduc en 1991, il a malgré tout survécu à l’épreuve du temps et a finir par rouvrir en 1994 pour les vélos et les piétons. Il a récemment connu 4 ans de fermeture, de 2016 à 2020, année de ses 120 ans. Un pont chargé d’Histoire ! Sachez qu’il reste aujourd’hui 8 ponts transbordeurs dans le monde. Un défi à la clé, de tous les relier à vélo ? Qui sait …

Le pont transbordeur, bien connu des cyclotouristes
Un monument à ne pas rater !

Rejoindre l’océan à vélo

En repartant du pont transbordeur, reprenez donc l’itinéraire Rochefort Ile de Ré à vélo. Il vous mènera le long de la Charente, à nouveau. Puis vous finirez par la quitter définitivement, sur des routes souvent partagées.

Rochefort Ile de Ré à vélo, la Charente vous accompagnera un petit moment !
Panorama sur la Charente

C’est une très belle balade qui s’offrira à vous, apportant de la variété aux paysages.

Le cyclotourisme, c'est aussi prendre le temps d'admirer la Charente sur l'Eurovélo 1
En bord de Charente, vous êtes bien sur l’Eurovélo 1

Puis vous arriverez au point tant attendu : la rencontre avec l’océan. C’est à Châtelaillon que la magie opérera, vous offrant de magnifiques paysages baignés de couleur bleue. Sachez que vous serez déjà sur le territoire de la Communauté d’Agglomération de La Rochelle. Pour nous, c’est l’heure du pique-nique tant attendu !

L'Eurovélo 1 rejoint la côte, pour le plaisir du cyclotourisme
La côte atlantique et ses fameux carrelets

Les voyageurs en gravel seront ravis : il y a quelques centaines de mètres sur un chemin non goudronné. Rien d’affolant pour les autres, rassurez-vous ! C’est l’occasion de longer la plage. Et pourquoi pas de piquer une tête en passant.

Rochefort à l'Ile de Ré à vélo - Chemin de terre
Sortie de piste !

Vous roulerez ensuite dans des quartiers apaisés, et/ou sur des pistes cyclables isolées. Petite pensée particulière pour cette voie verte accolée à la voie ferrée. C’est une proximité à laquelle on n’est pas habitué !

Rochefort Ile de Ré à vélo, les paysages sont multiples !
Pas de train en vue !

Puis à Angoulins, vous aurez de jolies cabanes de pêcheurs, avec quelques textes autour. Vous apprendrez par exemple qu’il fût un temps où la terre allait beaucoup plus loin sur l’océan avec l’île Bazauges. Une église y fût construite, mais au Xème siècle, l’érosion marine eût raison de l’édifice. Il parait que cette île peut encore être aperçue à marée basse. On est toujours impressionnés par la capacité du trait de côte de varier au cours de siècles !

Rochefort Ile de Ré à vélo, un paysage typique de l'Eurovélo 1
Les carrelets d’Angoulins

La côte atlantique et la Vélodyssée

La Vélodyssée vous mènera ensuite entre la pointe de la Belette et la pointe du Chay. Vous aurez alors une voie verte très agréable qui vous fera contourner toute la anse de Godechaud, avec la plage d’Aytre. Profitez du paysage !

Des marais ostréicoles, un pause gourmande pour un cyclotouriste ?
Des producteurs ostréicoles de cachent dans ces magnifiques espaces

Quelques magnifiques cabanes sur pontons, appelées Carrelet, vous accompagneront sur la suite.

Rochefort Ile de Ré à vélo, ou à la nage pour accéder à cette cabane !
Carrelet sans ponton

Attention toutefois, si vous suivez avec précision la trace GPS, vous passerez à un endroit interdit aux vélos. Il faudra bien entendu descendre de votre monture pour ce court passage. Il s’agit de l’unique moment où vous rencontrerez cette problématique sur l’itinéraire de Rochefort à l’Ile de Ré à vélo.

Un carrelet tout de bleu vêtu, et un vélo rouge
On n’approchera pas facilement de cet imposant carrelet !

De Rochefort à l’Ile de Ré à vélo via La Rochelle

Vous arriverez alors rapidement au Parc des Pères, bien connu des rochelais. L’apothéose de ce parc se situe certainement à la pointe des Minimes, où vous aurez une vue magnifique sur le phare du bout du monde. C’est une très belle histoire intimement liée au Cap Horn. Il s’agit d’une réplique du phare du bout du monde construit en 1884 en Argentine, sur l’île des Etats, rendu célèbre par Jules Verne. Ce phare, abandonné en 1902, sera redécouvert par un rochelais, André Bronner, en 1993. Il décidera de reconstruire cet édifice un an plus tard, le rallumant en 1998. Et c’est au 1er janvier 2000 que la réplique que vous aurez sous les yeux fût mise en service. Une histoire comme on les aime !

La pointe des minimes et son phare du bout du monde
Le phare du bout du monde au milieu des voiliers

En suivant les panneaux de la Vélodyssée, vous arriverez rapidement dans le centre historique de La Rochelle, qui s’articule autour de son port à l’entrée monumentale. Prenez le temps de flâner dans le quartier et de profiter des terrasses bondées en été. Il y règne comme une animation paisible qui offre au promeneur un vrai bol de fraicheur.

Rochefort Ile de Ré à vélo, il faut prendre le temps de profiter de La Rochelle
L’entrée du port de La Rochelle

De La Rochelle à l’Ile de Ré à vélo

Pour traverser La Rochelle et rejoindre le pont de l’Ile de Ré, nous avons choisi de gagner de l’altitude au sein de ses quartiers d’habitations. La finalité étant de contourner l’aéroport par le nord. C’est une succession de pistes cyclables qui vous fera arriver à la plage de galet de la anse de Pampin.

La Rochelle à vélo, c'est aussi de belles pistes cyclables rurales
Des champs à perte de vue au nord de La Rochelle

Nous ne l’avions pas prévu, mais la surprise fût de taille lorsque nous nous sommes rendu compte que nous allions gravir et surplomber les falaises du Pertuis Breton. C’est un endroit magnifique, avec des falaises de calcaire et des zones cultivées, qui mérite clairement le détour. Cet itinéraire offre également un point de vue assez impressionnant sur le pont de l’île de Ré, dont vous commencerez alors à mesurer la hauteur.

Rochefort Ile de Ré à vélo et ses falaises du Pertuis Breton qui méritent clairement le détour
Vue sur les falaises du Pertuis Breton

La traversée du pont n’est pas si désagréable, car vous serez sur une piste cyclable isolée de la route. Si les véhicules motorisés doivent s’acquitter d’un péage, c’est heureusement gratuit pour les cyclistes et les marcheurs. Vous croiserez d’ailleurs certainement du monde à vélo. Soyez vigilants, puisque lorsque vous grimpez à vitesse modérée, les personnes qui arrivent en face sont en descente et donc à vive allure ! Quoiqu’il en soit, vous serez rapidement au point culminant, d’où vous pourrez admirer derrière vous les falaises. Et devant vous, l’île de Ré !

Rochefort Ile de Ré à vélo, il faut maintenant gravir le pont pour bien finir !
Sur le pont de l’Ile de Ré

Parcourir l’Ile de Ré jusqu’à La Flotte

Rien de tel qu’une belle descente de pont pour prendre la vitesse ! Une fois en bas, vous longerez la place de Rivedoux avec un sentiment de vacances.

Bien arrivés sur l'Ile de Ré à vélo, en mode cyclotourisme
Un coup d’œil sur le pont

A vélo, on circule sur des itinéraires très agréables où les voitures sont absentes. Attention toutefois aux piétons qui peuvent être nombreux.

Arrivée de cyclotouristes à Rivedoux-Plage sur l'itinéraire Rochefort Ile de Ré à vélo
Quand on arrive en ville …

Puis vous vous enfoncerez dans les bois pour en ressortir à La Flotte. Nous avons essayé de sortir avant pour rejoindre l’abbaye des Châteliers, ruines d’un édifice du XIIème siècle. Si vous avez encore un peu de motivation, n’hésitez pas à faire un détour par le Fort La Prée.

Une abbaye en ruine pour bien finir l'itinéraire de Rochefort à l'Ile de Ré à vélo
L’abbaye des Châteliers, une impressionnante ruine

Rochefort Ile de Ré à vélo – Dormir à La Flotte

Il est temps pour nous d’arriver à l’hôtel l’Hippocampe. Il dispose d’un garage où vous pourrez stocker vos vélos sans aucun souci. Si besoin de quelques réparations, vous pourrez même vous adonner à un peu de bricolage. Les chambres sont simples mais confortables. Vous serez à proximité des restaurants et des terrasses, ce qui vous permettra certainement de trinquer à cette belle journée de cyclotourisme !

Découvrez la suite de notre voyage vers l’île de Ré, ou l’étape précédente à la sortie de l’île d’Oléron :


Découvrez d’autres aventures de Laurette à Bicyclette !


0 commentaire

Laisser un commentaire

Avatar placeholder

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.