Troisième et dernière étape de notre trajet au bord du Canal de Garonne : Moissac – Toulouse à vélo. Comme sur le reste du voyage, c’est facile, tout droit, avec parfois des traversées du canal pour changer de côté. Ou presque. Pourquoi ? Parce-que la piste cyclable du Canal des 2 mers à vélo était en travaux lors de notre passage. On a donc eu le droit à une belle déviation, avec un élément inattendu : des côtes ! Mais ça nous a fait varier les plaisirs. Le cyclotourisme, c’est aussi sortir des sentiers battus !

Moissac Toulouse à vélo – L’itinéraire

Distance parcourue : 72km
Durée estimée : 7 à 8h

Dénivelé positif : 194m
Difficulté : facile

Visite de Moissac

A Moissac, nous avons passé une nuit très reposante au calme, suivie d’un petit-déjeuner copieux, à la Maison Lydia. On ne peut que vous recommander cet hébergement ! Avant de partir, prenez le temps de vous promener dans Moissac, si vous n’avez pas eu le temps de le faire la veille. Ne manquez pas l’abbaye Saint-Pierre, classée à l’UNESCO au titre des chemins de Compostelle !

En commençant l'itinéraire de Moissac à Toulouse à vélo, prenez le temps de visiter l'abbaye Saint-Pierre
L’imposante abbaye Saint-Pierre et son portail magistral

Avant de rejoindre le Canal de Garonne, nous l’avons traversé pour profiter des bords du Tarn, avec la vue sur le pont Napoléon. C’est un endroit où on peut prendre son temps face au paysage.

Un autre monument de Moissac, le pont Napoléon
Vue sur le pont Napoléon qui enjambe le Tarn

Traverser le pont-canal de Moissac à vélo

Vous pourrez ensuite traverser l’écluse de descente en Tarn pour rejoindre les bords du canal. La piste cyclable vous mènera très rapidement au fameux pont-canal du Cacor, où le canal enjambe le Tarn. C’est un édifice fait de briques et pierre, à l’image du pont Napoléon, réalisé en 1844. Bien que plus court que le pont-canal d’Agen, ses 356m lui confère un côté majestueux que vous saurez apprécier dès l’arrivée au bassin d’entrée.

De Moissac à Toulouse à vélo, vous devrez traverser le pont-canal du Cacor
Vue sur le pont-canal du Cacor depuis le côté Moissac

Depuis le pont-canal, vous pourrez apprécier une magnifique vue sur le Tarn, où la végétation semble se refléter comme dans un miroir.

Le Tarn est tel un miroir lorsqu’on le regarde depuis le pont-canal du Cacor

Traversez donc le pont-canal, et continuez votre route le long de l’itinéraire du Canal de 2 mers à vélo !

C'est au-dessus du Tarn que la piste du canal des 2 mers à vélo vous fera emprunter le pont-canal de Moissac
Les arches du pont-canal du Cacor

Vous arriverez rapidement à Castelsarrasin, où nous vous invitons à sortir du canal pour profiter de la ville. Lors de notre passage, un marché occupait une bonne partie des des rues de la ville. Le grand marché de plein vent a effectivement lieu tous les jeudis matins. Bon à savoir !

En allant de Moissac à Toulouse à vélo, arrêtez-vous visiter Castelsarrasin
N’hésitez pas à rentrer dans l’église Saint-Sauveur à Castelsarrasin

De Castelsarrasin à Montech

Puis vous reprendrez le Canal de Garonne, pour continuer sur l’itinéraire Moissac Toulouse à vélo. Vous pourrez d’ailleurs observer un nouveau type de ponts l’enjambant : des ponts en brique rose. C’est signe que vous approchez de Toulouse !

Un des nombreux ponts que vous rencontrerez sur la piste cyclable du canal des 2 mers à vélo
Les ponts commencent à se parer de leurs plus belles briques roses

Juste avant d’arriver à Montech, un ouvrage vraiment atypique vous attend. Il s’agit d’une pente d’eau, permettant aux bateaux d’éviter le franchissement de 5 écluses à la suite, et de gagner environ 45 minutes. Le fonctionnement ? Un volume d’eau permettant la flottabilité du bateau est déplacé d’un bout à l’autre à l’aide de deux automotrices reliées à une vanne mobile. Si elle n’est plus en fonctionnement depuis 2009, lors de notre passage en 2020, elle était en travaux. D’où l’absence de photos. Peut-être le signe d’une prochaine réouverture ?

Du cyclotourisme en bord de Canal de Garonne en allant de Moissac à Toulouse à vélo
La végétation est bien présente sur cette partie du Canal de Garonne

Sachez qu’après ces 5 écluses, le canal que vous verrez débuter sur l’autre rive est le Canal de Montech, allant jusqu’à Montauban. Vous pouvez parcourir les 12km qui vous séparent de cette ville, le long de ce canal, pour aller profiter de son magnifique cadre. Connaissant déjà, nous n’avons pas fait ce détour.

En allant de Moissac à Toulouse à vélo, vous pouvez choisir de faire un crochet vers Montauban le long du canal de Montech
Le Canal de Montech va jusqu’à Montauban

L’arrivée à Montech

La ville de Montech en elle-même vaut clairement le détour. Cette commune se voit dotée de fortifications en 1134, dans le but de défendre Toulouse par le nord. Elle est édifiée sous forme de bastide, même si ce nom-là n’était pas encore attribué à cette époque. Elle a connu de très belles époques de prospérité, et elle nous est parvenue sous forme de petite ville rose. Le centre est en effet presque entièrement paré de cette brique rose, si typique de cette région.

Cyclotourisme à Montech avant de repartir sur la piste cyclable du canal des 2 mers à vélo
L’église de Montech et son architecture typiquement occitane

La suite de l’itinéraire reprendra, une fois n’est pas coutume, la piste du Canal des 2 mers à vélo. Une petite passerelle vous permettra de changer de rive. Attention, il est compliqué de s’y croiser !

En allant de Moissac à Toulouse à vélo, vous traverserez cette passerelle
Ici la descente depuis la passerelle permettant aux cyclistes de traverser le canal

Déviation avant Grisolles

C’est donc en bord de canal, longé par la voie ferrée, que vous continuerez à rouler de façon très paisible. Ou presque ! Lors de notre passage, une déviation était en place, du fait de travaux le long du Canal de Garonne. Cette petite surprise nous aura fait visiter les coteaux, en passant notamment par Montbartier et Bessens. Vous observerez bien le nom Montbartier, composé bien entendu d’un mot qu’on aime à vélo : “Mont”. C’est donc une petite côte qui nous y a emmenés, avant de redescendre en suivant les panneaux de déviation. Puis d’arriver au bord du canal, avec une petite déception du fait de ne pouvoir y retourner, et de devoir à nouveau monter. Ca nous a rajouté un peu de sport à la sortie ! Et une belle occasion de battre notre vitesse max du séjour.

Après avoir laissé passer un Ouigo au passage à niveau, nous revoilà sur les bords du canal. Avec un peu de chance, ces travaux seront de courte durée, et vous n’aurez pas à faire ce détour !

Qui ira plus vite : le cyclotouriste ou le train ?
Le canal de Garonne est longé par la voie ferrée sur une bonne partie du tracé

Peu après, nous sommes passés devant un restaurant que nous avions repéré, à Dieupentale, mais qui, au téléphone, nous avait indiqué être complet. Ayant vu des tables vides, nous nous sommes arrêtés à tout hasard à l’Oguste, qui nous a finalement acceptés. Quel plaisir de manger en terrasse en bord de Garonne !

Nous nous sommes ensuite arrêtés à Grisolles, où une église majestueuse trônait au milieu d’une ville moins agréable que Montech.

Arrêtez-vous à Grisolles en faisant Moissac Toulouse à vélo
Grisolles et son église

Direction Toulouse à vélo

De retour sur le canal de Garonne, nous avons repris notre chemin de Moissac à Toulouse à vélo. Petit point notable à l’écluse d’Embalens, avec un beau bâtiment en briques roses, semblant troué comme un gruyère, enjambant la passe à poissons.

Le canal des 2 mers à vélo et son patrimoine
Le bâtiment en bord de canal au niveau de l’écluse d’Embalens

Puis vous arriverez au niveau de Castelnau-d’Estrétefonds. On nous avait recommandé de nous y arrêter, mais après consultation des horaires de train pour rentrer à Bordeaux depuis Toulouse, nous avons préféré continuer à rouler. Vous traverserez ensuite le dernier pont-canal du voyage, au-dessus de l’Hers.

C'est le dernier pont-canal de l'itinéraire Moissac Toulouse à vélo
Le dernier pont-canal du trajet vous fera enjamber l’Hers

Vous roulerez ensuite encore un peu au milieu de la végétation après Saint-Jory. Profitez-en, le paysage va bientôt changer du tout au tout !

De Moissac à Toulouse à vélo, la végétation aide souvent à se protéger du soleil !
Les derniers moments dans la végétation, à l’approche de Toulouse

C’est un environnement urbain dans lequel vous allez maintenant pénétrer. Vous passerez sous la rocade, avant d’arriver à l’écluse n°1, nommée Lalande. Pour continuer sur la piste cyclable, il vous faudra traverser, et continuer quelques dizaines de mètres sur la chaussée avant de tourner à droite sur un chemin un peu caché. Soyez attentifs ! Et c’est à partir de là que vous vous retrouverez coincés entre la rocade et une zone industrielle. Un très bel accueil !

Les derniers km le long du Canal de Garonne

C’est ainsi que vous parcourrez les 4 derniers km qui vous séparent du port de l’embouchure. Vous arriverez à un endroit clé, où le Canal de Garonne et le Canal du Midi se rejoignent, et sont alimentés par le Canal de Brienne, connecté à la Garonne. Vous pourrez y admirer un bas-relief réalisé par le toulousain François Lucas entre 1773 et 1775. Il s’agit d’une allégorie de la Garonne et des deux canaux, permettant de relier l’océan atlantique à la mer méditerranée.

Le Canal de Garonne et le Canal du Midi se rejoignent au port de l'embouchure à Toulouse
Le port de l’embouchure, avec à gauche le Canal de Garonne, et à droite le Canal du Midi

Nous avons terminé notre trajet de Moissac à Toulouse à vélo en longent le Canal de Brienne sous ses platanes classés “arbres remarquables”. Ces derniers coups de pédale nous ont emmenés directement à la Garonne. Nous en avons profité pour boire un coup place Saint-Pierre, ravis du chemin parcouru !

Fin de l'itinéraire de Moissac à Toulouse à vélo avec le Canal de Brienne !
Le Canal de Brienne traverse le centre de Toulouse pour rejoindre la Garonne

Pour rentrer à Bordeaux, nous sommes allés prendre un train à la gare Matabiau. Nous vous conseillons de réserver un intercité, où le transport du vélo est possible pour 10€ sous réserve de places disponibles. Il faut pour cela réserver sur le site, et non sur l’application. Vous verrez ainsi l’option vélo non démonter s’afficher.

Il s’agissait ici de la dernière étape de notre voyage le long du Canal de Garonne. Découvrez l’étape précédente !


Découvrez d’autres aventures de Laurette à Bicyclette !


0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *