Deuxième étape de notre voyage le long du Canal de Garonne : Damazan Moissac à vélo. C’est un itinéraire simple et balisé, entièrement sur les voies vertes de la piste cyclable du Canal des 2 mers à vélo. Le début se fera également sur l’itinéraire de la Scandibérique, l’Eurovélo 3 qui relie la Norvège à l’Espagne. Les platanes, d’abord très présents, vont progressivement disparaitre au profit d’une végétation plus éparse. Et surtout, vous traverserez le fameux pont-canal d’Agen, où le canal enjambe magistralement la Garonne !

C’est une journée qu’on a voulu importante, avec ses 80km. Il ne faut pas oublier qu’un canal est toujours plat, ce qui aide grandement ! Cette organisation nous a permis à la fois de dormir à Moissac, de respecter nos 3 jours prévus le long du Canal de Garonne, et de ne pas trop charger la dernière journée (dont nous n’avions pas prévu la déviation).

Damazan Moissac à vélo – L’itinéraire

Distance parcourue : 79km
Durée estimée : 8 à 9h

Dénivelé positif : 181m
Difficulté : facile

N’hésitez pas à consulter la suite de l’article pour avoir tous les détails de cette étape, ou consultez les autres journées :

De Damazan à Buzet-sur-Baïse à vélo

Notre motivation était grande en partant pour cette belle journée de Damazan à Moissac à vélo. Nous avons commencé par retourner le long du Canal de Garonne, pour partir tout droit vers Agen, sous les platanes.

Retour le long du canal pour faire Damazan Moissac à vélo
Parfois, la piste cyclable est déparée du canal par la rangée d’arbres

La première commune que vous croiserez sera Buzet-sur-Baïse, avec d’abord un petit port faisant office de halte le long du canal.

La piste cyclable du canal des 2 mers à vélo passe par Buzet-sur
La première halte à Buzet-sur-Baïse

Vous serez ensuite certainement attirés, comme nous, par le fait que la Baïse passe en contrebas, où un barrage et une usine semblant désaffectée monopolisent le paysage. Il s’agit d’une histoire vieille de 100 ans, où un entrepreneur, dont la femme était agenaise, décide, en 1919, d’implanter une usine de crayon au niveau des chutes d’eau pour garantir une source d’énergie. La ville connait alors une effervescence nouvelle, et cette dynamique durera plusieurs dizaines d’années, jusqu’à ce que la concurrence ait raison de l’usine en 1956. Il y aura bien, par la suite, des tentatives de la transformer en usine de Cellulose, mais aucune ne sera réellement fructueuse. C’est finalement devenu, depuis 1978, une usine de production d’électricité employant un unique salarié.

C'est à Buzet-sur-Baïse que vous trouverez cette usine désaffectée
L’usine désaffectée en bord de Garonne

Puis vous traverserez le port de Buzet-sur-Baïse, avec sa capitainerie, ses bateaux, ses hébergements et autres terrasses … Un petit coin où il fait bon vivre !

Le port de Buzet-sur-Baïse, une belle pause en faisant Damazan Moissac à vélo
Quelques distances sont données depuis le port de Buzet-sur-Baïse

Et vous retrouverez une écluse, qui permet de communiquer entre le Canal de Garonne et la Baïse en contrebas.

Une belle écluse du canal de Garonne
C’est par cette écluse que les bateaux peuvent rejoindre la Baïse

Direction Agen

En repartant de Buzet-sur-Baïse pour continuer sur le trajet Damazan Moissac à vélo (il ne faudrait pas oublier d’avancer !), vous tomberez sur un panneau qui vous indiquera une scission. C’est à partir de ce point que la Scandibérique quitte l’itinéraire du Canal des 2 mers à vélo. Si votre objectif final est comme le notre, d’arriver à Toulouse, continuez donc à longer le Canal de Garonne.

Point de divergence entre la Scandibérique et le Canal des 2 mers à vélo
Le panneau n’est pas très bien positionné, puisqu’il faut d’abord emprunter le pont, donc tourner à droite, avant d’arriver à l’intersection indiquée

Vous arriverez alors à l’endroit où le canal enjambe la Baïse sur un pont-canal. Ca sera votre deuxième pont-canal en deux jours, pas mal non ? Et ça ne sera pas le dernier du jour …

Le canal des 2 mers à vélo, c'est de nombreux ponts-canaux
Le canal traverse la Baïse sur un pont

Puis le canal vous emmènera doucement vers Agen, avec de moins en moins de platanes.

Certains vont peut-être de Damazan à Moissac en péniche
Il y a de nombreux ponts sur le Canal de Garonne

Vous serez peut-être vous aussi surpris par un aménagement insolite : un feu tricolore lors du passage d’une écluse. Ca sera le seul de votre route !

Respecter le feu, ou juste le cedez-le-passage, that is the question !
A votre avis, les cyclotouristes respectent plutôt le feu rouge, ou le panneau “cédez-le-passage” situé juste en-dessous ?

A noter le site Montesquieu, dont vous verrez les panneaux, qui demande un détour d’environ 4km aller-retour. Compte-tenu du kilométrage prévu ce jour-là, nous avons préféré ne pas nous y rendre. Surtout que le panneau indiquait une vue panoramique sur la vallée de la Garonne. On avait bien compris, la veille, à Meilhan-sur-Garonne, que c’était clairement annonciateur de côte ! Mais si l’envie vous en dit, vous devriez trouver sur place des vestiges médiévaux, ainsi qu’un conservatoire végétal.

Un exemple du paysage en allant de Damazan à Moissac à vélo
Le canal se cache sur la droite, derrière la végétation

Agen et son pont-canal

Jusqu’à l’approche du pont-canal d’Agen, nous avons trouvé le temps un petit peu long. Déjà de la fatigue qui se faisait ressentir, ou l’impression de voir un paysage qui change peu ?

On retrouve ce type de pont très régulièrement sur le Canal de Garonne
Les bateaux peuvent se croiser et s’arrêter à différents endroits

Toujours est-il que nous avons fini par arriver aux derniers bassins avant le pont-canal. Ces bassins sont bordés de majestueuses rangées de platanes d’une taille très imposante. Vous aurez peut-être vous aussi un sentiment de grandeur en contemplant ce site, qui nous a fait oublier le début de lassitude des derniers km !

En allant de Damazan à Moissac à vélo, on finit par s'approcher du pont-canal d'Agen !
Dernier bassin magistral avant le pont-canal d’Agen

Puis, enfin, le fameux pont-canal. Il est réellement impressionnant par sa taille, puisqu’il mesure 539m de long et comporte 23 arches en pierre. C’est d’ailleurs le deuxième plus long pont-canal de France, après celui de Briare sur la Loire, avec ses 662m. Sa construction, commencée en 1839, connaitra une pause de 1841 à 1846 du fait de la construction en parallèle de la voie ferrée. Il sera finalement mis en service en 1849.

C'est à l'arrivée à Agen que le pont-canal le plus impressionnant se présente en allant de Damazan à Moissac à vélo
Le beau temps nous régale en traversant le pont-canal d’Agen

Une virée dans Agen à vélo

Une fois ce monument traversé, vous serez à Agen. Nous sommes sortis du canal pour aller manger. Nous pensions d’abord nous arrêter au Café Vélo, lieu dédié à la promotion de la pratique du vélo comprenant également un restaurant, un atelier et un lieu d’hébergement, mais c’était malheureusement fermé lors de notre passage. Qu’à cela ne tienne, nous sommes partis en ville ! De toutes façons on y serait allés pour se promener et visiter un peu. Nous avons mangé au salon de thé Les Intrépides, que nous vous recommandons chaudement. Un très bon repas, et une propriétaire aux petits soins !

Après manger, petite balade dans Agen, puis retour sur le Canal de Garonne. Il reste encore un bon 45km à parcourir !

En allant de Damazan à Moissac à vélo, prenez le temps de visiter Agen
Le théâtre Ducourneau et le musée des beaux-arts trônent devant une place en partie occupée par un parking public

La centrale nucléaire de Golfech

La suite est toujours aussi simple. L’itinéraire Damazan Moissac à vélo se faisant le long du Canal de Garonne, c’est tout droit ! Juste avant de sortir d’Agen, vous contournerez son port où de nombreux bateaux sont stationnés. D’ailleurs, sachez qu’Agen contient l’un des deux points d’alimentation du Canal de Garonne, à savoir la rigole de Laboulbène. Nous avons cherché à être attentifs, mais nous de l’avons pas repérée. Il faut dire qu’elle est souterraine ! Si vous avez des informations à son sujet, n’hésitez pas à en parler en commentaire.

Vue sur le port d'Agen depuis la piste du Canal des 2 mers à vélo
Vue sur le port d’Agen

Peu après Agen, vous passerez à nouveau un pont-canal, mais très discret du fait de sa courte longueur. Il s’agit du pont-canal sur la Séoune.

En allant de Damazan à Moissac à vélo, vous traverserez la Séoune sur un pont-canal
La traversée de la Séoune se fait sur un pont-canal

Puis vous approcherez doucement du Tarn-et-Garonne, dont la frontière se situe peu après Saint-Jean-de-Thurac. C’est assez surprenant, car dès le panneau passé, les platanes seront de retour. Malheureusement pour une courte durée ! Vous commencerez alors à apercevoir la centrale nucléaire de Golfech sur votre droite. Et vous traverserez la Barguelonne sur un autre pont-canal. Ca sera votre 4ième et dernier pont-canal de la journée !

Dernier pont-canal en allant de Damazan à Moissac à vélo
Un autre pont-canal, cette fois-ci pour traverser la Barguelonne

La suite, de notre côté, s’est passée devant la centrale. Depuis le canal, on s’est sentis comme aimantés par ses cheminées, et un processus créatif nous a fait prendre un sacré paquet de photos, toutes plus originales les unes que les autres. Si vous passez par là, peut-être que vous voudrez participer à notre #nuclearbikechallenge ! Taguez-nous si vous aussi faire preuve d’une imagination débordante, on se fera un plaisir d’admirer ça. Un exemple ci-dessous avec le post Instagram en question.

https://www.instagram.com/p/CEpkV_0K-0U/?utm_source=ig_web_copy_link

De Valence d’Agen à Moissac à vélo

Après cette belle pause bien divertissante, nous avons repris notre itinéraire de Damazan à Moissac à vélo. Vous longerez non seulement le Canal de Garonne, mais également le canal de Golfech, construits à des époques et pour des usages très différents ! Nous vous recommandons vivement de prendre le temps de sortir du canal à Valence d’Agen. Seuls quelques centaines de mètres vous séparent de cette très jolie bastide anglaise du XIIIème siècle. Vous pourrez notamment découvrir son lavoir, sa place nationale avec son point d’eau, et son église Notre-Dame.

Valence d'Agen est un arrêt incontournable en allant de Damazan à Moissac
Promenez-vous dans Valence d’Agen

Le Canal de Garonne vous ramènera ensuite à proximité immédiate de la Garonne. C’est d’ailleurs assez frappant de constater que la différence de niveau s’est véritablement réduite depuis le pont-canal d’Agen ! Ceci est dû à une succession de barrages dans la Garonne, permettant d’alimenter le canal de Golfech afin d’amener de l’eau à la centrale.

La piste cyclable du canal des 2 mers à vélo, entre Canal de Garonne et Garonne
Le Canal de Garonne longe de très près la Garonne

Puis vous passerez sous le pont de Coudol, reliant Saint-Nicolas-de-la-Grave à Boudou. Il s’agit d’un pont suspendu, construit en 1850, présentant la particularité d’enjamber à la fois le canal et la Garonne. C’est un monument assez impressionnant. Il ne dispose que d’une seule voie de circulation. Nous vous recommandons de laisser les vélos en bas, et de gravir les quelques marches qui vous mèneront sur son tablier. La vue sur la Garonne vaut le détour !

Montez sur le pont suspendu de Coudol, une belle pause en allant de Damazan à Moissac à vélo
Le pont suspendu de Coudol
La Garonne s'éloigne et se rapproche en allant de Damazan à Moissac à vélo
La pont Coudol offre un magnifique panorama sur la Garonne

Arrivée à Moissac

Quelques km plus loin, le canal finira par longer le Tarn, à partir du point où il se jette dans la Garonne. Vous commencerez à apercevoir le pont Napoléon, signe que vous êtes presque à Moissac ! Il s’agit d’un pont fait de pierre et de brique. Sa construction s’est étalée de 1808 à 1825, avec une pause de 1814 à 1819. Vous constaterez, compte-tenu de l’épaisseur de son tablier, qu’il ne s’agit évidemment pas du fameux pont-canal, que vous verrez le lendemain.

Ca y est, on peut apercevoir Moissac et le pont Napoléon !
Vue sur le pont Napoléon de Moissac

Une fois à Moissac, nous avions réservé un hébergement le long du canal, très facile d’accès : la Maison Lydia. Il s’agit d’un hébergement labellisé Accueil Vélo, qui dispose d’un atelier mis à disposition des cyclotouristes, d’une pompe, et d’un endroit pour garer son vélo en toute sécurité. Nous avons eu une chambre très agréable, au calme, et avons pu disposer à notre guise des parties communes, dont un grand salon bien équipé, et une belle terrasse. Le petit-déjeuner du lendemain était parfait, nous vous recommandons vraiment ce lieu !

Fin de l'itinéraire de Damazan à Moissac à vélo
A l’entrée dans Moissac, le paysage change du tout au tout

La soirée à Moissac

Le soir, les propriétaires nous ont proposé quelques-unes de leurs recommandations pour manger en ville. Nous avons dîné au Fromage Rit, un restaurant qui, contrairement à ce que son nom laisse penser, ne sert pas que du fromage, loin de là ! Ils ont un menu vraiment peu cher, qui n’est évidemment pas d’exception, mais qui est parfait pour un petit repas agréable. Nous vous le recommandons également.

Pour bien terminer cette journée, nous nous sommes promenés dans le centre de Moissac à la découverte de cette très belle ville.

Continuez l’aventure avec nous le long du Canal de Garonne le lendemain, avec la dernière journée, de Moissac à Toulouse !


Découvrez d’autres aventures de Laurette à Bicyclette !


2 commentaires

xanu · 18/11/2020 à 13:31

ça me fait tellement plaisir de me replonger dans mon périple de cet été! Je n’ai pas fait entièrement cette étape : à Buzet, j’ai plongé au sud pour faire un crochet par le Gers et rejoindre la canal ensuite à Valence d’Agen, alors cet article me documente! C’est super aussi de s’éloigner un peu du canal pour voir autre chose…

    Laurette · 19/11/2020 à 22:09

    Vous avez suivi le fameux panneau qui indiquait Vianne et Mont-de-Marsan, pour ensuite partir vers le Gers ? En voyant ce panneau, ça nous a donné envie d’aller voir, mais ça ne rentrait pas dans nos plans malheureusement. C’est à prévoir pour une prochaine sortie !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *