Première étape de notre trajet d’Arcachon à Hendaye : Arcachon – Mimizan à vélo. C’est une belle sortie qui passe par la Dune du Pilat, Biscarrosse … Que des noms qui font travailler notre imaginaire ! Eh bien embarquez donc avec nous pour du cyclotourisme sur voie verte, sur la Vélodyssée, entre sable et pins.

Arcachon Mimizan à vélo – L’itinéraire

Pour ne pas trop charger cette première journée déjà bien remplie, nous avons décidé de nous arrêter un tout petit peu avant Mimizan, à Sainte-Eulalie-en-Born. Itinéraire facile, fléché de bout en bout, et sécurisé. Avec un revêtement bitumé tout le long. Merci la Vélodyssée !

Distance parcourue : 79km
Durée estimée : 8 à 9h

Dénivelé positif : 228m
Difficulté : facile

Partir d’Arcachon à vélo

Pour partir d’Arcachon, il faut déjà y arriver. Depuis Bordeaux, rien de plus simple, avec les TER qui acceptent les vélos gratuitement. Et sachez-le, plus vous êtes nombreux, moins les billets sont chers ! Attention toutefois, on ne le dira jamais assez, allez tôt à la gare. Il y a tellement de cyclistes qui prennent ce train qu’il est parfois compliqué d’y empiler son vélo !

Une fois sortis de la gare, rejoignez donc le boulevard de la mer pour profiter de la vue sur le Bassin d’Arcachon. Vous pourrez prendre un café en bord de plage, faire une petite sieste (déjà ?) sur le sable ou encore vous promener sur les jetées pour prendre du recul sur la cité balnéaire.

Arcachon, la baleine, les cabanes tchanquées
Les cabanes tchanquées observent de loin la queue de baleine, qui change de parure tous les ans

C’est d’ailleurs ici, sur le front de mer, que tout commence. Vous allez donner les premiers coups de pédale qui vous permettront de faire Arcachon – Mimizan à vélo ! Pour ça, longez le bassin, passez par la plage des Abatilles, celle des Arbousiers, le Moulleau … Et vous serez très rapidement face à la côte de la Dune du Pilat. Elle n’est pas longue, mais elle peut surprendre.

Faites du vélo d'Arcachon à Mimizan !
La piste cyclable serpente, avec en contre-bas la plage des Abatilles
Si vous faites Arcachon Mimizan à vélo, vous pourrez peut-être faire du kitesurf
Les kitesurfers apprécient particulièrement les plages des Abatilles et des Arbousiers

Nous vous recommandons d’ailleurs de vous arrêter à la Dune si vous ne la connaissez pas. Plus haute dune naturelle d’Europe, elle offre un panorama à couper le souffle (tout comme son ascension d’ailleurs).

Alors, on n’attend pas Patrick ?

La Vélodyssée va ensuite vous faire longer la Dune, que vous apercevrez à travers les pins sur votre droite. Vous verrez un certain nombre de campings posés à son pied, qui se retrouvent d’ailleurs menacés par son avancée. Oui, la Dune du Pilat se déplace et engloutit progressivement les pins, comme l’explique l’Observatoire de la Côte Aquitaine.

La Dune du Pilat
La Dune du Pilat domine le paysage sur toute sa longueur

Parmi tous les campings rencontrés sur votre route, vous vous arrêterez certainement devant les Flots Bleus, en souvenir du film culte qui y a été tourné : Camping. Eh bien sachez que vous pourrez repartir avec une jolie photo souvenir dans la peau de Patrick. Qu’on se le dise !

La Vélodyssée pour faire Arcachon Mimizan à vélo
La Vélodyssée est toujours en site propre sur l’itinéraire emprunté

La piste cyclable continue à longer la route pendant quelques kilomètres. Après avoir passé la plage du Petit Nice, la Vélodyssée prend son propre tracé dans les pins. Vous passerez les plages de La Lagune et de La Salie, où vous pourrez profiter d’une petite baignade, si la traversée de la dune ne vous fait pas peur. Sinon, pas de panique, Biscarrosse n’est plus très loin !

Les directions sur la Vélodyssée
La Vélodyssée est très bien fléchée, et indique régulièrement les distances des prochaines villes
En faisant Arcachon Mimizan à vélo, vous finirez par vous rapprocher de l'océan à l'approche de Biscarrosse
Quand l’océan apparait à nouveau, Biscarrosse n’est plus très loin

Biscarrosse, spot de surf

Oui, une fois à Biscarrosse Plage, les choses sont plus simple : la station balnéaire dispose d’un front de mer aménagé. Il vous suffira alors d’attacher vos vélos et de marcher quelques dizaines de mètres pour vous retrouver les pieds dans l’eau. Facile non ? Et si l’envie vous en dit, n’hésitez pas à louer des surfs pour profiter des vagues !

De notre côté, nous avons profité de cette pause pour manger. Nous avons pris du pain à la boulangerie Lou Pan b’Aqui dans l’espoir de recharger nos gourdes. Eh bien n’y comptez pas, et passez votre chemin, puisque même si vous achetez quelque chose, ils refusent de vous faire le plein, sous prétexte qu’ils vendent des bouteilles en plastique. L’écologie ? Oh ça vous savez … Bref, allez plutôt prendre une gaufre chez Rody, une institution locale, où vous aurez droit non seulement à un sourire, mais aussi à de l’eau dans votre gourde. En plus, la pause est plus gourmande !

Les étangs entre Arcachon et Mimizan

Si vous avez profité de la pause à Biscarrosse pour vous baigner, vous avez peut-être encore du sel sur le corps. Pour vous rincer, rien de plus simple : parcourez donc quelques kilomètres pour rejoindre les étangs autour de Biscarrosse et piquer à nouveau une tête, cette fois-ci dans l’eau douce.

Premier sur la route, l’étang de Cazaux et Sanguinet n’est pas une étape obligatoire. La vélodyssée y passe, mais une piste cyclable permet de couper pour rejoindre directement le canal du littoral des Landes. Tout dépend de votre forme ! Sachez que l’itinéraire emprunté par la Vélodyssée demande un peu plus d’efforts du côté des côtes, mais permet d’être parfaitement isolé au milieu des pins. C’est vraiment agréable. Et qui dit côtes dit aussi belles descentes !

Entre Arcachon et Mimizan, vous serez souvent dans les pins
La piste cyclable est dans un très bel état tout le long, et même au milieu des pins !

Une fois au bord de l’étang de Cazaux et Sanguinet, une belle plage de sable permet de rentrer en douceur dans l’eau et de profiter de sa fraicheur après l’effort fourni pour traverser les dunes. Ressourçant !

L'heure de la pause à l'étang de Cazaux et Sanguinet
Une plage de sable semble attendre les cyclistes au bord de l’étang de Cazaux et Sanguinet

Après cette belle pause, la piste cyclable continue de longer l’étang, avant de rejoindre le canal du littoral des Landes. C’est un itinéraire assez emprunté en fin de journée, par des gens qui rentrent du travail, qui se promènent … Vous ne devriez pas être seuls ! Un peu comme sur le reste du trajet d’ailleurs.

La Vélodyssée traverse le canal littoral des Landes
La Vélodyssée traverse le canal littoral des Landes, avant de le longer

La suite est assez agréable, puisque vous longerez d’abord le petit étang de Biscarrosse, avant de rejoindre Parentis-en-Born le long d’une route passante, mais toujours bien isolés sur une piste cyclable bitumée (comme sur tout le trajet). La traversée de Parentis ne pose pas de problème, puisqu’elle est bien fléchée. Ensuite, vous repartirez vers l’Ouest. Ce qui peut demander un peu plus d’efforts, parce-que souvent le vent vient de cette direction. Ca nous a fait un peu baisser la moyenne !

Dernier étang avant de diner

La piste vous ramènera ensuite au bord de l’étang de Biscarrosse et de Parentis au niveau de Gastes. Pour nous, il était temps de diner (oui, notre balade à vélo a commencé un peu tard …). Un bon diner de cyclotouristes : bières et pizzas ! Vous trouverez ça à la Cafette des Grands Lacs, un endroit rempli de convivialité où il fait bon de se poser. Nous avons quand même pris les pizzas à emporter pour les déguster face au lac. Un régal !

Avant la fin du trajet Arcachon Mimizan à vélo, la Vélodyssée offre encore de beaux spots
Le spot de pique-nique de l’étang de Biscarrosse et de Parentis permet d’admirer un beau coucher de soleil

Pour finir notre itinéraire du jour, Arcachon Mimizan à vélo, nous devions rejoindre notre Airbnb à Sainte-Eulalie-en-Born. Il ne restait plus que 10km, le ventre plein, normalement ça passe vite ! C’était sans compter sur un camping un peu encombrant. Passé 21h (de juin à septembre, sinon c’est 18h !), le camping Siblu de Gastes se permet de fermer des grilles qui coupent la Vélodyssée. Oui, apparemment ils ont le droit. L’alternative ? Faire le tour du camping … dans un chemin avec une belle épaisseur de sable. Petite frustration face à cette aberration ! Bon, on a perdu un peu de temps, on a un peu pesté contre ce camping, mais on a fini par retrouver le bitume de la piste cyclable.

Coupure de la Vélodyssée
La Vélodyssée n’est plus accessible passé 21h, et le panneau indique “Bonne route … Siblu vous remercie”. Une pointe de sarcasme peut-être ?

Tout ça nous a fait arriver assez tard à notre logement, à tel point qu’il a fallu allumer les lumières des vélos. L’avantage de rouler à 21h30 au mois de juin dans une zone rurale ? Les animaux sortent. Un revers de médaille plutôt agréable !

Dormir à Sainte-Eulalie-en-Born

Pour la première nuit de notre périple, nous n’avions pas fait les choses à moitié : nous avions mis la main sur un Airbnb avec un jacuzzi gonflable (si vous n’avez pas de compte Airbnb, voici notre lien de parrainage pour avoir une réduction sur votre première réservation – Laurette vous dit merci !). Rien de tel pour se reposer les jambes après avoir fait Arcachon Mimizan à vélo (ou presque) ! L’intérieur est propre et agréable, avec une particularité : un lit double superposé. Les hôtes sont aux petits soins, il n’est pas très cher et peut accueillir jusqu’à 6 personnes, bref on vous le recommande !

Continuez l’aventure avec nous sur la Vélodyssée de Arcachon à Hendaye :


Découvrez d’autres aventures de Laurette à Bicyclette !


0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *