Deuxième étape de notre trajet Arcachon Hendaye : Mimizan – Vieux-Boucau à vélo. On continue ici à longer le littoral par la Vélodyssée. Ca se passe sur des chemins bitumés, toujours entre sable et pins.

Mimizan Vieux-Boucau à vélo – L’itinéraire

La préparation de cette deuxième journée a été également très simple. La Vélodyssée est vraiment bien fléchée, et il est difficile de s’y perdre ! A noter que nous sommes partis de Sainte-Eulalie-en-Born, légèrement avant Mimizan.

Distance parcourue : 80km
Durée estimée : 9 à 10h

Dénivelé positif : 361m
Difficulté : facile

Rejoindre Mimizan Plage

Pour rejoindre Mimizan Plage, rien de plus simple : nous avons repris la Vélodyssée, qui passait juste devant notre logement. Vous longerez alors le lac d’Oreilhan puis la base militaire, avant d’arriver très rapidement à destination.

Première étape de Mimizan Vieux-Boucau à vélo : le lac d'Oreilhan
Le lac d’Oreilhan, une belle première pause avant Mimizan !

Profitez donc des plages offertes par cette station balnéaire. Mais ne vous endormez pas non plus trop vite, la journée ne fait que commencer !

Poser le vélo devant Mimizan Plage
Arrivée à Mimizan Plage
Aloha, l'esta'fête de Mimizan
L’Esta’fête est normalement ouverte pour vous proposer de passer une belle soirée !

De Mimizan à Contis Plage

Pour faire Mimizan Vieux-Boucau à vélo, vous aurez à traverser beaucoup de forêts de pins. Et c’est d’ailleurs ce qui va vous entourer pour rejoindre Contis Plage.

Les pins tombent sur la Vélodyssée
On se sent parfois petits face à la grandeur des pins

Pour le petit côté historique, sachez que la forêt des Landes est tout sauf naturelle. A l’origine se trouvait ici un immense marais, parfois boisé, mais surtout inondé une bonne partie de l’année. Les bergers landais avaient adapté leurs techniques de travail et se déplaçaient sur des échasses. C’est au XVIIIème siècle que, pour tenter d’assécher la région, les premières expérimentations de plantations de pins ont eu lieu. Leurs résultats très positifs sont remontés jusqu’à l’Empereur Napoléon III, qui donna l’impulsion à la transformation de ce vaste marais en forêt de pins maritimes tels que nous la connaissons aujourd’hui à travers la loi du 19 juin 1857 qui concernera 110 communes des Landes. Sachez également qu’une deuxième essence apparait régulièrement sur cette zone, le chêne.

Un chêne au milieu des pins le long de la Vélodyssée
Le chêne coexiste avec les pins maritimes
Un chêne à liège le long de la Vélodyssée
Un chêne à liège borde la piste cyclable, alors que nous nous pris une petite averse

Aujourd’hui, les forêts traversées sont pour beaucoup des forêts d’exploitation. Sur toute la Vélodyssée pour relier Mimizan – Vieux-Boucau à vélo, vous alternerez entre des parcelles où de grands et majestueux pins maritimes vous abritent du soleil et d’autre complètement rasées. Les coupes rases de parcelles font d’ailleurs débat, puisque soudainement plusieurs hectares se retrouvent à nu, ce qui semble avoir un impact majeur sur la biodiversité. Et au milieu de tout ça, quelques hectares ont été mis en régénération naturelle pour justement étudier la biodiversité locale.

La Vélodyssée entre Mimizan et Contis
La Vélodyssée traverse de multiples paysages

Le phare de Contis

En arrivant à proximité de Contis Plage, vous ne pourrez pas manquer son phare. On le doit à un décret de Napoléon III. Il s’agit du seul phare des Landes. N’hésitez pas à le gravir pour admirer la vue offerte sur la forêt de landes et sur l’océan depuis ses 50m d’altitude !

Le pahre de Contis depuis la Vélodyssée
Levez la tête avant d’arriver à Contis sur la Vélodyssée : vous verrez le seul phare des Landes

Nous sommes allés jusqu’au front de mer, où nous avons profité du spot pour un pique-nique des plus agréables. A noter qu’il faut quand même monter la dune (à vélo sur une rue goudronnée) pour avoir la chance de voir l’océan. Ca met en appétit !

Depuis le front de mer, vous verrez certainement des surfers à l’eau. C’est un sport très répandu dans les Landes, où les conditions se prêtent généralement au plaisir des vagues. A l’occasion, louez donc une planche pour essayer !

Lorsque la vue vous aura suffisamment régalés, et que la baignade vous aura bien rafraichis, reprenez donc la route sur la Vélodyssée. Celle-ci continue à travers les pins pour rejoindre, un peu plus loin, Saint-Girons Plage. Nous avons profité des lieux pour faire une pause notamment pour remplir nos gourdes.

Saint Girons, étape sur Mimizan Vieux-Boucau à vélo
Maison sur le sable face à l’océan à Saint-Girons Plage

Rejoindre Vieux-Boucau à vélo

En repartant de Saint-Girons Plage, une fois ressourcés par l’océan et les gourdes pleines, sachez qu’une petite difficulté va se présenter à vous. Si la Vélodyssée semble reprendre son cours à travers les pins, elle va rapidement s’écarte de la côte pour contourner l’étang de Léon. Et pour ça, elle vous fera faire quelques efforts complémentaires pour gravir (et dévaler) des dunes dont on aurait presque oublié la présence depuis Biscarrosse ! Vous passerez alors par des points culminants qui offrent des beaux points de vue.

Ensuite, la Vélodyssée vous fera traverser Léon, avant de rejoindre une ancienne voie ferrée qui vous guidera tout droit jusqu’à Vieux-Boucau. Il s’agit de l’ancienne voie de chemins de fer reliant Saint-Vincent-de-Tyrosse à Léon, mise en service fin XIXème – début XXème siècle. Elle restera en exploitation une cinquantaine d’années pour le transport de voyageurs, et presque 20 ans de plus pour les marchandises. Comme toute ancienne voie ferrée, les pentes, lorsqu’elles existent, sont douces, et les courbes sont larges. La fin de l’itinéraire Mimizan Vieux-Boucau à vélo est très agréable !

L'ancienne gare de Vieux-Boucau
L’ancienne gare de Vieux-Boucau-les-Bains est encore visible depuis la Vélodyssée

Dormir à Vieux-Boucau

Arrivés à Vieux-Boucau, nous avons rejoint notre hébergement du soir. Exceptionnellement, nous ne vous donnerons pas le lien vers celui-ci, car nous ne vous le recommandons pas. En effet, une odeur de tabac froid régnait dans tout le logement, à tel point que l’ensemble des nos affaires transpirait de cette odeur fétide encore plusieurs jours après y avoir dormi. Parfois, on a de mauvaises surprises !

Continuez l’aventure avec nous sur la Vélodyssée de Arcachon à Hendaye :


Découvrez d’autres aventures de Laurette à Bicyclette !


0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *