Cinquième journée de cyclotourisme de notre voyage sur la côte sud de la Bretagne : Plomeur Audierne à vélo. Ici, comme depuis le début, c’est un littoral omniprésent qui vous accompagnera tout au long de la balade à vélo. Voies vertes, pistes cyclables et quelques routes vous feront passer par le fameux phare d’Eckmühl, la pointe de la Torche et ses surfeurs ou encore la réserve biologique de Trunvel. Embarquez pour une folle aventure à vélo !

Plomeur Audierne à vélo – L’itinéraire

Distance parcourue : 61km
Durée estimée : 6h

Dénivelé positif : 466m
Difficulté : facile

L’itinéraire présenté ci-dessus, reliant Plomeur à Audierne à vélo, est majoritairement plat. Des côtes viendront ponctuer votre journée de cyclotourisme vers la fin, mais rien de bien difficile. Côté aménagements cyclables, ça sera un peu moins confortable que les jours précédents, avec proportionnellement davantage de routes.

La veille, nous avons dormi au Relais Bigouden, petit hôtel fort agréable où nous avons pris le petit-déjeuner le matin. Si vous cherchez un hébergement à proximité, vous pouvez consulter les offres disponibles en cliquant ici.

Le soir, nous avons rejoint l’Hôtel Camping Naéco Audierne à Plouhinec, de l’autre côté de la rivière. Petit-déjeuner possible sur place, chambres avec de nombreux lits. A noter une très forte côte pour rentrer de ville le soir, certains d’entre nous sont montés à pied. Si vous cherchez d’autres hébergements à Plouhinec, vous pouvez cliquer ici pour comparer les offres disponibles.

Quitter Plomeur à vélo

Pour bien commencer cette journée de Plomeur à Audierne à vélo, nous vous conseillons de rejoindre au plus tôt la côte. Ceci vous permettra de contempler des panoramas toujours aussi beaux. Se lasser de la côte bretonne ? Impossible ! Vous pouvez par exemple partir tout droit vers le sud, tel que le montre la carte, pour rejoindre Guilvinec. Vous passerez par toute une série de petites routes et de voies partagées, sans rencontrer trop de voitures. Rien de tel pour une belle journée de cyclotourisme !

Plomeur Audierne à vélo et les petites routes
Voies vertes et petites routes, direction le littoral

Une fois sur la côte, vous longerez le littoral, sur un très agréable chemin sur une sorte de lande assimilable à un cordon dunaire. Chemin partagé par des piétons, voie verte aménagée la plupart du temps entre des habitations et plage. C’est une balade à vélo que nous avons fortement appréciée !

Cyclotourisme en Bretagne sur petits chemins
La voie verte entre maisons et cordon dunaire

Le phare d’Eckmühl

Puis approcherez du phare d’Eckmühl à Pennmarc’h, dont le nom peut surprendre. Il le doit à la Marquise Adélaïde-Louise d’Eckmühl de Blocqueville. Sachez qu’elle a légué une somme importante dans son testament pour la construction d’un phare devant porter le nom d’Eckmühl. Ceci en l’honneur de son père, le Maréchal Louis-Nicolas Davout, Prince d’Eckmülh. Titre acquis lors d’une victoire sur une bataille napoléonienne. C’est un ouvrage magistral, inauguré en 1897, qui trône sur la pointe de Pennmarc’h. Haut de ses 65m, vous aurez une vue magnifique sur les environs depuis son sommet. Juste à côté se trouve également le vieux phare, mis en service en 1835, haut pour sa part de 38m. Il a dû être remplacé car il n’était pas possible de le rehausser pour correspondre aux nouvelles normes de signalisation maritime de 1882.

Le phare d'Eckmühl
Le phare d’Eckmühl

Une fois que vous aurez bien profité des lieux, pensez à repartir, il reste encore un peu de route. La suite ? Des voies vertes, mais aussi quelques routes. Nous avons fini par rejoindre la plage de Pors Carn. Nous sommes tombés face à face avec le restaurant TomCafé, où nous nous arrêtés déjeuner. Toujours cette gourmandise du midi : une ou deux galettes garnies et une crêpe sucrée. Un bon repas de cyclotouriste ?

Plomeur Audierne à vélo via le littoral
Des chemins toujours aussi agréables

Rejoindre un petit coin de paradis à vélo

Après manger, petite mésaventure en nous dirigeant vers la Plage de La Torche. Nous nous sommes faits doubler de très (très) près par un automobiliste à grande vitesse. S’il ne nous a pas touchés (de justesse), la surprise a été de taille et tout écart de notre part au même moment aurait pu avoir une issue dramatique. Cet incident nous a rappelé qu’il faut toujours rester vigilants sur la route, même sur une grande ligne droite où il est possible de se faire doubler facilement et proprement compte-tenu de la visibilité. Heureusement, peu après cette route, les voies isolées reprennent. Vous pourrez tourner à gauche sur la route après le parking en suivant les petites panneau de direction pour vélos. Ils symbolisent parfaitement les itinéraires vélos et son de vrais guides. Très complémentaires d’un GPS embarqué, surtout en groupe !

Voie verte fléchée en Bretagne
Vous ne serez pas perdus avec les petits panneaux pour cyclotouristes

Au terme d’une petite route bien agréable, ne suivez pas les panneaux vous demandant de tourner à droite pour rester sur l’itinéraire vélo. Vous arriverez alors dans un petit coin de paradis qui donne envie de revenir passer une semaine isolé de tout. Quelques maisons de pierre absolument charmantes, anciennes maisons de pêcheurs, à deux pas de l’océan, avec un joli puits. Et bien entendu, des combis de surfeurs en train de sécher. Dis, on s’arrête ?

Plomeur Audierne à vélo et ses maisons de granit
Flanez dans ce petit coin de paradis

Longer le cordon dunaire à vélo

Nous avons résisté à l’attractivité des lieux, et nous avons repris notre route. C’est à partir de ce point que vous rejoindrez encore un chemin zigzaguant à travers la lande dunaire. Un paysage des plus agréables, vide de tout, avec une végétation rase, et du sable. Rassurez-vous, c’est praticable, on ne s’enfonce pas !

Cyclotourisme sur voie verte dans le Finistère
Un chemin parfaitement isolé des voitures

De retour sur la route, vous retrouverez rapidement les panneaux indiquant la V45 ou la V5 Bretagne. Vous traverserez alors quelques petits villages typiques, aux belles maisons en granit. Après quelques montées et descentes très faciles, vous arriverez face aux ruines de la chapelle de Languidou. Prenez le temps de vous imprégner de l’atmosphère des lieux datant du XIIIème siècle.

Chapelle de Languidou
Les ruines de la chapelle de Languidou

Panoramas sur l’océan

Une fois passé Plovan, l’itinéraire Plomeur Audierne à vélo vous fera rouler sur une très belle route, aux magnifiques panoramas sur l’océan. Le tout plutôt en descente, ce qui permet d’admirer le paysage sans faire d’efforts.

Balade à vélo sur route peu passante, au-dessus de l'océan
La route surplombe l’océan

Une fois en bas, nous n’avons pas pu résister à tourner à gauche sur un chemin dont la hauteur est limitée par un portique. Un chemin descendant tout droit vers la plage. Quel régal de pouvoir faire de type de pause sur une journée de cyclotourisme !

Plomeur Audierne à vélo par la plage ?
C’est une plage de galets qui vous attend

La suite de l’itinéraire de Plomeur à Audierne à vélo, c’est encore une fois l’océan, des panoramas, et des routes aux paysages splendides. Avec notamment un point de vue depuis la route de la Corniche de Plouhinec, avant une descente courte mais intense. Pensez à prendre de l’élan, car une fois en bas, vous ferez face à la plus grande côte de la journée, avec environ 70m de dénivelé positif. Enfin un peu de sport, diront certains !

Audierne en toile de fond
Vue plongeante sur Audierne

Arriver à Audierne à vélo

Une fois en haut de cette côte, ça en sera (presque) fini pour les ascensions sur l’itinéraire Plomeur Audierne à vélo. Presque ? Pensez à l’hébergement, situé en hauteur … En attendant, il faudra par contre bien vous orienter, car vous aborderez un petit dédale de rues et ruelles permettant d’éviter la route principale.

Itinéraire à vélo avec des petites routes
Une petite route en haut de la montée

Route principale que nous avons choisi de rejoindre, pour attaquer la dernière descente avant Audierne. L’occasion de battre les records de vitesse du jour ! C’était pour nous le moyen le plus rapide d’arriver en ville. Si vous souhaitez un itinéraire moins passant, vous pouvez choisir de redescendre vers l’océan et de longer la côté pour arriver à la même destination. Vous finirez par traverser la rivière le Goyen, frontière entre Audierne et Plouhinec.

Audierne et son port
L’arrivée à Audierne

Une fois en ville, il était temps pour nous de nous féliciter de cette belle journée de cyclotourisme autour d’une petite bière et d’un bon repas. Nous avons choisi le restaurant Cévé, où nous avons très bien mangé dans une bonne ambiance.

Où dormir à Audierne

Pour dormir, nous avons retenu l’Hôtel Camping Naéco Audierne, non pas à Audierne, mais à Plouhinec. Ce qui nous a imposé de refaire une montée après manger, dans le noir, à la lueur de nos éclairages. Dur dur ! D’autant plus que nous sommes montés à travers une petite forêt, histoire de se mettre dans l’ambiance. Une fois en haut, comme vous pouvez le constater sur l’itinéraire, nous avons un peu tourné, mais nous avons fini par trouver cet hôtel camping. Nous avions réservé une grande chambre pour l’ensemble du groupe, qui a été très confortable, pour un tarif assez peu élevé. Nous vous recommandons cet hébergement, si toutefois vous pensez avoir le courage de grimper la côte à l’arrivée !

Continuons ensemble l’itinéraire sur la côte sud de la Bretagne à vélo :


Découvrez d’autres aventures de Laurette à Bicyclette !


0 commentaire

Laisser un commentaire

Avatar placeholder

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.